Le rêve du démiurge, Intégrale 1/3

« Le rêve du démiurge, Intrégrale 1/3 » est un livre de Francis Berthelot.

 

Synopsis :

L’intégrale I contient trois livres : L’ombre d’un soldat, Le Jongleur interrompu et Mélusath.

« « Par-delà sa conception soignée, Le Rêve du démiurge se révèle à de nombreux égards audacieux et d’une très grande richesse. La profusion de personnages qui se croisent et se retrouvent d’un volume à l’autre ne fait que mieux mettre en valeur les figures les plus fortes de son univers. Les manifestations fantastiques montrent une imagination fertile et une constante originalité d’inspiration. […] Les drames familiaux d’ampleur exceptionnelle abondent ; leurs protagonistes ne s’y réduisent pourtant pas, tortionnaires comme victimes ont conscience de leurs pulsions ou de leur condition, et seul le choix délibéré de la cruauté froide empêche la rédemption de certains. […] S’il est possible de lire ces romans isolément, les relations qu’ils tissent les uns entre les autres incitent puissamment à découvrir le cycle dans son ensemble. Il ne reste plus qu’à entrer dans le Rêve. »

 

Avis :

Pour commencer, merci à Babelio et à son masse critique pour ce livre.

Francis Berthelot, je connaissais seulement de nom. Il faut dire qu’une certaine autrice que j’apprécie en parle souvent. Du coup, je me suis dit « tentons ».

Dans cette chronique, je parlerai surtout du premier récit de cette intégrale. Car c’est le seul que j’ai lu pour le moment, même si j’ai commencé le 2. Si je n’ai pas lu les trois livres de cette intégrale, ce n’est pas pour une question de qualité, enfin si (mais parce que c’est très bon).

Je ne savais pas à quoi m’attendre. La surprise fut très bonne pour ce qui est de la qualité de la plume. La vache, c’est bon ! Tout est là. Ça se lit comme une feuille coule sur une rivière. Le mot est toujours juste. On est dedans. Il y a une étrange délicatesse et une légèreté dans la plume qui est assez incroyable. D’autant plus incroyable que le thème du premier livre, lui, n’a rien de léger ! C’est même tout le contraire.

On va donc suivre un jeune garçon, dans un petit village un peu isolé, qui va voir son monde se déconstruire au fur et à mesure qu’il découvre l’Histoire et les secrets de son village. Et l’Histoire, c’est la Seconde Guerre mondiale et l’occupation allemande. Plume légère pour sujet lourd. Et dur.

Personnellement, j’ai eu du mal. Pour avoir eu la chance d’avoir des grands-parents qui ont subi et vécu cette guerre et qui m’en on parlé. Je suis toute de suite mal à l’aise, car l’Histoire est d’abord l’histoire (avec le petit H) de ma famille, mon passé. Et ce n’est pas du tout le genre de chose que j’avais envie de lire.

Malgré cela, ce premier livre est aussi horrible que touchant. De plus, le manque de manichéisme primaire donne une force à l’ensemble, ce qui est super appréciable.

Je ne regrette pas la lecture de ce premier livre, mais j’avoue que je n’étais peut-être pas dans les meilleures dispositions pour le livre. Heureusement que la plume est sublime.

J’ai commencé le deuxième livre.

Je ne pourrais donc pas en dire grand-chose, mais encore une fois, il y a cette écriture incroyable.

Donc soyons honnêtes, je ne peux que conseiller la lecture de cette intégrale juste pour la qualité de la plume de l’auteur. Et c’est ce qui va me faire tenir sur les livres suivants je pense, car on sent toujours une pointe de tristesse derrière les mots et que j’ai besoin de chose plus positive en ce moment.

À conseiller sans hélistations !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :