Contes et légendes des Indiens de la Klamath River

« Contes et légendes des Indiens de la Klamath River » est un livre de Tom Davis, avec des illustration de Blynt.

 

Synopsis :

Véritable pépite, ce recueil illustré est à ce jour inédit. Grâce au partenariat entre les éditions Naturegraph en Californie et les éditions Goater, grâce aussi au traducteur et à sa très bonne connaissance des Indiens de la Klamath River, cette première publication a pu se faire en français, avant même une édition en langue originale. Une partie des légendes recueillies par Tom Davis est ancrée dans la mythologie de la tribu Karuk, une des plus anciennes sur le continent nord-américain. La seconde moitié fait référence à des événements plus proches de nous et relève davantage du choc des civilisations, avec en filigrane les ravages de la ruée vers l’or.

 

Avis :

Un ouvrage très agréable à lire !

 

Ce livre nous fait découvrir deux populations de peuples autochtones américains situés Californie.

Divisée en deux parties, la première rapporte des récits cosmogoniques ou de légendes. La seconde se compose de récit un peu différent, car les récits sont plus récents puisque les « Hommes blancs » sont présents et parfois prennent part à ces histoires.

 

Vous le savez, j’aime les contes et les légendes. S’il n’est pas possible d’en dire du mal, j’avoue que je peine à mettre en avant les points que l’on pourrait dire positifs. Je suis sensible à ce type de récit. J’avoue qu’ils sont intéressants, car certains sont encrés dans une temporalité, ce qui rend les histoires encore plus « fantastiques ». De plus, pour les récits les plus anciens, on peut remonter à des époques anciennes, voire très anciennes.

 

Un texte en particulier m’a intrigué. En effet, dans cette histoire où les animaux sont les héros, à une époque où les Hommes avaient encore des queues (coucou les reptiliens : p), une immense créature détruit le village. Or, il se trouve que la description nous laisse entendre que ce monstre est un mammouth ! Je me pose la question sur la tradition orale de ces populations ! C’est fascinant ! Il est dommage que l’ouvrage ne porte pas plus sur cette question, mais ce n’est pas son rôle.

 

J’ai passé un très bon moment de lecture. Et comme souvent, je regrette que le livre n’ait pas été plus long !

 

À découvrir !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :