Le camp Nano 2019 : La cité d’Ys

En avril, c’est le premier camp Nano de l’année !

 

Sans surprise, j’y participe ! C’est l’occasion pour moi de partir sur un nouveau projet d’écriture puisque j’ai terminé de rédiger la Romance à Croc (qui part dans le dossier à retravailler… un jour). Pour en savoir plus sur le camp Nano, c’est par là !

 

 

Je me suis lancée dans la rédaction d’un récit d’Urban Fantasy Féérique puisque l’intrigue se déroulera dans la légendaire cité d’Ys. L’héroïne, une métis mi-fée mi-humaine, « enquête » (j’avoue que le terme ne m’enchante pas, mais je verrais comment je peux trouver d’autre mot plus adapté à mon récit) et est spécialisée dans les affaires humaines. Il faut dire que les Humains posent de nombreux problèmes entre désirs de s’approprier un nouveau territoire et l’envoie d’évangélisation. Sans compter que les mâles humains sont la fâcheuse tendance à vouloir sauter sur toutes les fées qu’ils rencontrent.

 

Pour l’intrigue, c’est encore un peu flou, mais je sais autour de quoi cela va tourner. Mais je n’en dis pas plus pour le moment. Sait-on jamais… un texte peut si facilement s’enfuir !

Mais je sais que je vais travailler sur le récit de l’immersion de la cité d’Ys, qu’il y aura de la poudre, des chanjons, des géants, du petit peuple, des soldats, de la bière et surement une baston de taverne. Sans oublier Ker-Ys.

 

 

Mon objectif est de faire un demi-nano, soit 25 000 mots. Un petit objectif j’en conviens, mais je viens de reprendre mon activité principale : médiatrice culturelle. Le temps de remettre une routine en place et de gérer le peu de temps alloué pour mon écriture. J’aurai aimé faire un Nano complet, mais cela risque d’être plus compliqué que prévu.

 

Le camp nano a débuté ce lundi 1er avril. Loin d’être une blague, je n’ai pas commencé à écrire ce jour-là, ce fut une avalanche de tristes ou déprimantes nouvelles ce jour-là. De plus, la semaine est compliquée, toujours dans la tristitude. Bref, je ne démarre pas dans les meilleures conditions possible.

 

Voilà pour le camp Nano.

Et vous, vous participez ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :