Traquées dans une aube de pierre

« Traquées dans une aube de pierre » est une nouvelle de Thomas Geha.

 

Synopsis :

Ocka est une jeune guerrière qui a eu le tort de s’opposer aux hommes de son clan. Chassée, elle se résout à vivre seule. Jusqu’au jour où un étrange phénomène transforme tout ce qui vit en pierre…
Pour une mystérieuse raison, seules les femmes semblent épargnées.
Pour sauver son ancien clan, Ocka devra s’enfoncer dans la forêt taboue, là où la chose venue du ciel est tombée…

 

 

Avis :

On reprend les mêmes et on recommence…

 

Ou presque.

Il y a quelques jours, je vous parlais d’une première nouvelle préhistorique de l’auteur. Dans ce nouveau texte, Thomas Geha reprend la même idée, quelque chose tombe du ciel (son côté SF) et des gens de la préhistoire doivent affronter une menace. Sauf qu’ici, pas d’hommes préhistoriques. Des femmes préhistoriques ! Et des femmes très viriles !

En effet, l’auteur pose les femmes de la préhistoire comme des guerrières alors que les hommes sont des flans.

 

Dans cette nouvelle, plus de vilains os, mais un empierrement de la Nature. Et comme dans l’autre texte, le récit est très « couillu » avec beaucoup de baston, de rage et de courage !

Ça se lit tout seul. Et mon côté archéologue n’a pas été trop titillé (faut dire que mon côté féministe a été frotté dans le sens du poil lol).

Un peu dubitative sur la fin, mais pas grave parce que le reste est bien !

 

Une nouvelle qui m’a bien plu et qui m’a fait passer un très bon moment.

 

À quand la troisième ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :