Les Celtes

« Les Celtes » est un essai d’Olivier Buchsenschutz.

 

Présentation :

 » L’Âge du fer  » nous inscrit dans la lignée des peuples sans écriture, mais la mention des  » Celtes  » montre que nous savons à qui nous avons à faire : des textes latins et grecs nous ouvrent de nombreuses pistes, que l’enquête archéologique suit, conteste, ou commente. Les découvertes ont été tellement nombreuses et spectaculaires ces dernières années que cette France septentrionale est devenue centrale pour l’étude du monde celtique européen. La prospection aérienne a bénéficié de plusieurs années sèches, les sauvetages sur les grands travaux d’aménagement ont révélé des sépultures, parfois très riches, et de très nombreux habitats, révolutionnant notre vision de cette région. Les fouilles de sanctuaires ont mis au jour des centaines d’armes et les traces de rituels complexes, les programmes relancés sur des sites majeurs comme le mont Beuvray, ont alimenté les discussions sur l’évolution de la société, qui nouent un dialogue permanent entre sources archéologiques et textuelles.

 

Couverture de l'essai

 

Avis :

Un livre pas si facile d’accès.

 

Cela fait un bon paquet de temps que cet ouvrage traine dans ma bibliothèque. J’avais lu certains passages au gré de mes besoins durant mes études, mais jamais dans son intégralité. Ce qui est chose faite désormais.

 

Première chose, cet ouvrage est obsolète. Rien de bien surprenant puisqu’il a plus de 10 ans et qu’en archéologie tout bouge très vite ! Je n’ai donc pas été surprise de voir certaines choses que je sais ne plus être correcte ou des idées qui ont fait du chemin depuis.

 

Cette observation mise de côté, ce livre est une synthèse des connaissances archéologiques des Celtes. C’est très érudit et la somme des données exposées est assez énorme puisqu’elle englobe tout le monde celte européen.

Cependant, j’ai trouvé sa lecture assez fastidieuse. L’auteur a la plume lourde et la lecture manque de fluidité. J’ai trouvé le découpage des chapitres parfois un peu étrange : j’ai parfois eu l’impression que le fil conducteur se brise à plusieurs reprises. De plus, je trouve l’ensemble un peu trop descriptif. L’auteur expose beaucoup les découvertes archéologiques, mais analyse et interprète peu. Nous sommes loin d’un ouvrage de synthèse sur le sujet, mais plus sur une sorte de catalogue synthétique.

 

Il me serait difficile de recommander cet ouvrage à celles et ceux qui souhaiteraient approfondir leur connaissance des Celtes. L’ouvrage est trop ancien. De plus, la lecture est difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :