Les Haut Conteurs Origines

« Les Haut Concteurs Origines, Le songe maudit » est un roman de Patrick Mc Spare et Olivier Peru.

 

Synopsis :

Mathilde a seize ans et son apprentissage de Haut-Conteuse s’achève. Elle est alors confrontée à un premier drame : deux Haut-Conteurs ont été assassinés par l’un des leurs.

La jeune femme et son professeur, Corwyn le Flamboyant, sont bien résolus à arrêter l’assassin. Mais le témoignage d’un pèlerin les envoie bientôt jusqu’à Bagdad où dormiraient les secrets du Livre des Peurs, un ouvrage mystique, et de l’Ordre Pourpre, la caste des Haut-Conteurs.

Entre oasis hantée et ziggourat spectrale, cette quête se révèle plus dangereuse que prévu. Mathilde saura-t-elle entendre l’incroyable vérité ?

Son destin de Haut-Conteuse est en marche…

 

 

Avis :

Une préquel sympathique.

 

La série des Haut Conteurs m’a laissé un bon souvenir et j’étais heureuse d’y replonger pour une nouvelle aventure en compagnie de la jeune Mathilde (mentor du héros dans la série principale).

 

Comme l’indique si bien le nom du livre, nous sommes bien dans l’origine. En effet, on retrouve pas mal de personnages (Mathilde, Corwyn, Lothar…) et la manière dont ces derniers vont être amenés à se rencontrer, à se détester ou bien à se former. On découvre aussi comment certaines choses sont arrivées dans les mains des uns et des autres.

 

Pour ce qui est de l’histoire, elle est toute somme aussi classique – c’est un récit initiatique en fait –, mais passe très bien. Les péripéties sont nombreuses soit dans les forets allemands ou bien dans la sublime Bagdad et ses alentours. Cependant, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de personnages secondaires, ce qui rend parfois les désirs des uns et des autres un peu brouillons. Plusieurs trames s’enlacent et l’on se perd un peu parfois quand on passe d’un groupe à l’autre (surtout sur la fin).

Les auteurs nous plongent dans une partie de la mythologie mésopotamienne. C’est assez sympa.

 

Un petit bémol peut-être pour l’épilogue que j’ai trouvé peut-être un peu superflu, mais sans grande gravité.

 

Se replonger dans la série était sympa, mais l’ensemble reste très classique. Mais cela se lit bien. Je ne sais pas s’il faut lire ce livre en premier puis la série ou la série puis ce livre. Ceci dit, je ne suis pas persuadée que cela est une grande importance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :