So phare away

« So phare away » est un recueil de nouvelles d’Alain Damasio.

 

Synopsis :

« La voir… Sa frimousse nichée dans ses cheveux trempés, son sourire de pur bonheur en plein milieu des prunelles, elle a jailli de la porte, et s’est stabilisée debout dans la flotte. Je l’avais tellement imaginée ces six derniers mois, j’avais refait la scène cent cinquante fois, j’avais craint, saccades des trouille, de la découvrir sur ce même perron avec un homme à ses côtés, lui tenant l’épaule – eh bien, voilà : sa présence d’un coup. le vibré de son visage. Tout ce qu’elle y fait passer en une minuscule seconde. »

 

 

Avis :

Trois nouvelles qui ne m’ont pas convaincu.

 

Je me suis ennuyée lors de ma lecture. Pourtant, les textes ne sont pas spécialement longs, surtout le dernier qui ne fait que quelques pages.

Les textes 1 et 3 ont pour point commun d’évoquer la perte d’un proche. De peur de passer pour un monstre, aucun de deux ne m’a ému. La disparition d’un enfant n’éveille rien en moi ni la perte d’une personne qu’un aime (celle avec le A). Du coup, j’ai eu du mal à entrer dans les deux récits.

Pour le premier, bien que l’on ne puisse nier un vocabulaire riche et recherché, j’avoue que je suis restée sur ma faim : où voulait en venir l’auteur ? La beauté du sacrifice d’un parent pour faire revenir un enfant ? Personnellement, je ne trouve pas ça beau… bref. De plus, l’auteur utilise beaucoup de vocabulaire « informatique et/mécanique » (j’avoue ne pas trop savoir comment nommer ledit champ lexical) pour décrire des éléments plus « naturels/biologiques ». J’ai du mal à adhérer avec ce genre de principe. Ça fait « grandiloquent », un peu pompeux… Souvent face à ce genre de chose, je me dis que c’est bien parce que l’auteur est reconnu. Un jeune auteur se serait fait reprendre… bref.

 

J’avoue que j’ai abandonné la lecture de la seconde nouvelle. Donc pour ce texte, je ne pourrais faire de critique sur le fond. Pourtant, certaines choses me paraissaient intéressantes. Mais le style me rebute vraiment.

 

Et pour le dernier texte, j’en ai parlé plus haut. Je n’ai pas accroché.

 

J’avoue avoir été assez déçu par ma lecture. Je n’ai vraiment pas accroché au style de l’auteur. Je ne pourrais pas dire que les textes sont mal écrits, on sent une certaine maitrise de la langue, mais la manière de faire ne m’a pas convaincu.

De plus, les sujets ne m’ont pas touché.

Dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :