Demain, y a…février

Oui, je sais, c’est un peu minable comme accroche de ce mois-ci, mais je n’ai pas d’idée.

 

Bon alors, que tirer de ce premier mois de l’année 2016 (l’année du changement pour moi, enfin j’espère) ?

Déjà niveau lecture, je suis assez contente de moi. Oui, on prend le positif là où il peut être. J’ai découvert de nouvelles maisons d’édition (Mirobole, Alire) et j’espère lire d’autres ouvrages chez eux, car j’y ai bien trouvé mon compte.

Je ne l’ai pas encore fini (mais j’espère peut-être bien d’ici ce soir ou demain), mais j’ai attaqué mon premier roman de littérature blanche de l’année ! Et c’est un ouvrage d’un auteur russe Maxime Gorki.

J’ai également repris mes lectures plus sérieuses (je suis sur le passionnant « le monde mythologique russe » de Lise Gruel-Apret).

Je ne lis plus autant que je veux, car j’ai désormais un emploi du temps imposé qui doit me permettre d’avancer dans mes divers projets professionnels (enfin, dans mes quêtes d’emplois quoi).

 

Pour les challenges, hormis le francofou, je n’ai pas trop avancé. Il faut que je me magne un peu pour le CRAAA et pour mon Textes Anciens II, ainsi que le plus sérieux sur les savants et savantes folles.

 

Là où je suis assez contente, c’est pour le challenge Le film de la semaine 2016 où je me tiens assez bien. Et encore, je ne compte que les films que je n’ai pas déjà vus et que je chronique ici.

 

 

En ce qui concerne l’écriture, je suis aussi plutôt heureuse vu ma production de fin d’année passée.

L’une de mes nouvelles (dans laquelle, je l’avoue je mets pas mal d’espoir) est chez un très bon ami bêta-lecteur. Je crois qu’avec lui, je vais dérouiller comme jamais… mais les mouchoirs sont prêts ! Et s’il faut passer par ce chemin de ronces pour avancer… ben je passerai dedans… aïe…

J’ai terminé une autre nouvelle pour un AT, mais hélas, cet AT a été mis en suspens. Flute ! Bon d’ici l’annonce de la reprise éventuelle de cet AT, je pourrai la retaper.

Plusieurs AT me tentent bien ces temps-ci et je sais que je ne pourrais pas tous les faire. Je vais faire cependant mon possible pour y participer (même si je ne suis pas sélectionnée, cela me fait écrire et je pense que c’est une bonne chose).

 

J’avoue qu’en ce début d’année, j’ai plus envie d’écrire des nouvelles que des romans. Probablement parce que je m’interroge sur mes capacités à écrire des récits longs. Et pourtant, pour les romans, ça travaille dans ma petite tête…

 

Sinon, il est possible que je sois au Salon Fantastique de Paris, en dédicace. Rien n’est encore sûr à 100 %, mais j’aimerai vraiment m’y rendre, car cela a été le premier salon où j’ai pu participer comme auteure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :