Ouija

« Ouija » est un film de Stiles White avec Olivia Cook, Anna Coto, Daren Kagasoff, Bianca Santos, Douglas Smith et Shelley Smith.

 

Synopsis :

Après avoir perdu Debbie, son amie d’enfance, dans des circonstances atroces, Laine tombe sur une vieille planchette Ouija dans la chambre de Debbie et tente alors d’y jouer pour dire « Au revoir » à la disparue… Pour l’heure, seul Pete, petit copain de Debbie, accepte de l’aider. Convaincue qu’il ne peut s’agir d’un suicide, Laine mène l’enquête et découvre que l’esprit convoqué par la planchette se fait appeler « DZ » et tient à poursuivre la partie coûte que coûte…Tandis que des événements de plus en plus étranges se multiplient, Laine sollicite l’aide de sa sœur cadette Sarah, de son amie Isabelle et de son petit copain Trevor.Peu à peu, les cinq adolescents se plongent dans l’histoire de la maison de Debbie et comprennent que leur amie n’était ni la première victime, ni la dernière. Et s’ils ne parviennent pas à refermer le portail qu’ils ont dangereusement ouvert, ils connaîtront le même sort que celle qui les a initiés au jeu de Ouija…

 

 

Avis :

Quoi de mieux que de débuter l’année avec un bon nanar bien moisi sorti de derrière les fagots ?

 

Parce que oui, Ouija est un bon gros film bien pourri, un bon nanar dans son genre, car réussir un film d’horreur qui ne fait pas peur…bin voila quoi !

 

Bon, j’adore les films d’horreur et même s’il m’arrive de frissonner (voire même sursauter) lors des « effets » caractéristiques de ce type de réalisation, j’ai rarement « peur » ou je n’angoisse pas vraiment… Donc quand je dis ici que ce film ne m’a pas effrayé, c’est pour dire que tous éléments de cette production sont mauvais.

 

Le rythme est chiant. Il ne se passe pas grand-chose – on flirte parfois plus avec le drame adolescent/jeune adulte plutôt qu’autre chose —, le surnaturel est au final peu présent et ses ressorts angoissants sont tellement connus et surtout mal mis en scène qu’il est difficile de ressentir la moindre émotion.

Les maquillages ou effets spéciaux des êtres surnaturels ne sont pas assez bien faits pour qu’on puisse vraiment ressentir quoi que ce soit.

Le scénario est très classique et n’apporte aucune originalité si ce n’est de mettre une scène une planche de Ouija. Et encore, cette fameuse planche aurait très bien pu être un pendule que cela ne changeait rien au schmilblick !

 

Les personnages sont inintéressants et sont des condensés de clichés tout aussi inutiles que barbants.

 

J’avoue que si j’ai pu apprécier ce film, d’une certaine manière, c’est que je l’ai visionné avec plein d’ami.e.s et que le spectacle était dans la salle. C’était génial ! Encore plus génial que c’est vraiment un très très mauvais film d’horreur ! Je n’ose imaginer mes camarades face à de vraies réussites !

 

Bref, ce film est à voir entre camarades ou à ne pas voir du tout, car il n’a aucun intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :