Les idées reçues de la Préhistoire

« Les idées reçues de la Préhistoire. Quelques préjugés sur la plus longue période de l’histoire de l’Humanité » est un essai de Bertrand Roussel.

 

Présentation :

Dans la société actuelle, la diffusion du savoir se fait de manière massive et par le biais de nombreux supports de communication : livre, bande dessinée, télévision, cinéma, Internet…
L’information se trouve partout. Cependant, cette profusion de connaissances et surtout la rapidité, voire l’immédiateté, de leur diffusion à l’échelle mondiale favorisent, paradoxalement, la propagation…
de nombreuses idées reçues.
Et cette époque éloignée, obscure et très mal connue que constitue la période préhistorique est ainsi parfois perçue «en vrac» comme… tout ce qui a précédé l’Antiquité !

C’est la raison de la mise en œuvre de cet ouvrage découpé en courts chapitres qui visent à démystifier certaines de nos idées fausses concernant la Préhistoire (dinosaures animaux préhistoriques, l’homme descendant du singe, Lucy première femme, la survie au Paléolithique, grottes et outils en silex, maîtrise du feu, mammouths énormes, dolmens tables de pierre et… menhirs érigés par les Gaulois) mais également à raconter cette période fondamentale dans l’histoire de l’Humanité.
Car c’est durant cette époque que, peu à peu, l’Homme s’est constitué en ce qu’il est aujourd’hui. C’est en effet pendant la Préhistoire qu’ont vu le jour des innovations qui nous semblent aujourd’hui consubstantielles à l’Homme.

La réalisation des premiers outils, la domestication du feu, la mise en œuvre des premières sépultures ou la découverte de l’art sont autant de jalons culturels nous ayant permis de devenir ce que nous sommes : des hommes de Cro-Magnon, certes modernes, mais… pleins d’idées reçues !

 

 

Avis :

Un livre court qui revient sur quelques-unes des idées reçues sur la Préhistoire.

 

Et pour faire de la médiation en archéologie (et préhistoire), elles encombrent l’imaginaire collectif, ces idées reçues. La faute a un imaginaire qui n’évolue pas à la vitesse des découvertes (manque de médiation et de vulgarisation ; clichés réutiliser encore et toujours par les médias – aussi bien audiovisuels que littéraire).

 

Donc ici, quelques grands points sont repris, décortiqués, expliqués et démystifiés.

L’ouvrage est très accessible pour un grand public qui, justement, croit encore à certaines contre-vérités : comme faire du feu avec deux silex ! NON ce n’est pas possible ! On me le disait quand j’étais enfant, on le disait à mes parents quand ils étaient enfants et on le disait aussi à mes grands-parents… NON ! On oublie ! Il faut UN silex et UNE pierre ferreuse !

 

Idem pour nos « tables de pierres » — dolmen. Non, ce ne sont pas des tables de sacrifice celtique, ce sont des ruines de tombes du néolithique !

 

J’ai trouvé cet ouvrage très bien, à un détail près. J’aurai souhaité une bibliographie pour que le/la lecteur·trice curieux·euse puisse aller plus loin.

 

Donc si vous souhaitez vous actualiser sur la préhistoire et vous débarrassez des plus grosses idées reçues, n’hésitez pas à jeter un œil sur cet ouvrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :