L’appel des Illustres

« Le sang des Princes, T.01 L’appel des Illustres » est un roman de Romain Delplancq.

 

Synopsis :

 

 

 

Avis :

Un roman de fantasy renaissance, teinté de steampunk, qui m’a beaucoup plus !

 

Une belle découverte que ce roman !

Je crois que la première chose que j’ai aimée dans ce récit, c’est son univers, son ambiance. Nous sommes dans de la fantasy renaissance italienne avec des ambiances dignes de Florence durant ses heures de gloire. D’ailleurs, la famille Spadelpietra n’est pas sans rappeler les Médicis. Il y a aussi les « gens du voyage », les nomades Austrois, dont le clan des Dael fait partie. Des artistes – musiciens, acrobates, mais aussi mécaniciens d’exception pour la scène et les automates – qui conversent précieusement leurs talents.

L’auteur nous offre vraiment un monde très bien construit.

 

Après, il y a toute la palette de personnages. Que ce soit Mical, notre « héros » ou bien les personnages secondaires, nous découvrons avec plaisir des personnalités diverses et variées, mais toutes très attachantes. D’ailleurs, on ne peut que féliciter l’auteur pour ces très bons personnages féminins !

 

Pour ce qui est de l’intrigue, j’avoue que je suis très surprise et que j’ai hâte d’entamer le second tome. Tout débute quand une jeune fille, brillante, mais de santé fragile, décède dans une galerie d’art alors qu’elle détaille des tableaux. Sa mort semble alors mettre en branle la famille Spadelpietran, surtout la matriarche qui domina la maison. La subtilité aussi, c’est que l’auteur ne nous donne pas vraiment d’indice sur ce qui pousse cette femme à absolument vouloir mettre la main sur un jeune peintre de talent, Mical. Mical qui aurait réalisé les tableaux ayant entrainé la mort de la jeune fille citée ci-dessus. Mais voilà, ces personnages ne veulent pas que notre peintre rencontre cette prestigieuse famille. Le peintre n’a d’autre choix que de fuir et de se réfugier chez le clan Dael.

Ce premier tome se découpe en deux actes. Le premier, pourrait-on dire, est la mise en place de certaines pièces. C’est là que l’on découvre une grande partie des protagonistes de cette histoire. Dans le second, Mical lutte pour fuir les Spadelpietra avant de décider, avec le soutien du clan Dael dont il fait désormais partie, pour découvrir ce que lui veulent les Illustres. Et bien sûr tout ne va pas « bien » se passer.

Le récit est très bien rythmé. La diversité des personnages et des points de vue rend l’ensemble très fluide et surtout très prenant. Il apporte son lot de surprise.

 

J’ai vraiment passé un super bon moment avec ce roman qui propose un univers et des personnages très riche, le tout dans une ambiance que j’adore !

À découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :