Les chasseurs de sève

« Les chasseurs de sève » est un roman de Laurent Genefort.

 

Synopsis :

A l’intérieur de l’Arche, véritable arbre-monde, les tribus se font la guerre pour capturer la plus précieuse des ressources : la sève. Piérig est un sourcier. Il sait reconnaître et utiliser les différentes formes que prend la sève. Cependant, depuis quelque temps, voilà que les feuilles délivrent toutes le même message, un appel à l’aide : l’arbre est malade et les zones mortes gagnent du terrain. La vie de Piérig bascule le jour où il tombe dans une embuscade montée par un village voisin. Son ami Masir est tué. Ses ennemis le gardent en vie car ils ont besoin de lui ; eux aussi veulent comprendre le message des feuilles et découvrir la cause de la dégénérescence du monde. Ils préparent une expédition. En compagnie de Juse, le joueur de flûte, d’Aksêl le colosse et de la belle mais fanatique Reva, Piérig devra faire un choix : accomplir sa vengeance ou sauver l’arbre-monde.

 

 

Avis :

Un livre qui m’a déstabilisé.

 

Avec ce livre, je pense que je suis sortie de ma zone de confort de lecture. Et à la fin de ma lecture, je suis bien incapable de dire si j’ai aimé ou pas aimé. Et même plusieurs jours après, avec le recul, je ne sais toujours pas.

 

Nous découvrons un univers incroyable, un arbre-univers, où toute vie est liée à cet arbre. Et dans cet arbre, y vivent des populations très diverses et des créatures plus ou moins sympathiques.

L’histoire nous entraine dans un groupe de personnage qui, plus ou moins contraint, recherche les raisons de la dégradation de leur univers.

 

Je pense que le point fort de ce roman, c’est cet arbre univers. J’ai été scotché de découvrir le monde que l’auteur a créé ! Plus qu’un récit d’aventures, c’est presque un récit de voyage d’un explorateur qui chemine dans son univers, mais dans un monde inconnu où il n’a jamais mis les pieds. Et avec cette exploration, c’est tout l’univers mental du ou des héros qui en prend un coup, avec des découvertes en opposition avec leurs croyances.

 

Les personnages sont bien construits, avec des personnalités fortes. Le petit point négatif serait qu’il n’y a qu’un personnage féminin, mais on fera remarquer qu’elle est la cheffe du groupe et qu’elle ne manque pas de trempe.

 

 

Un moment de lecture perturbant, atypique pour moi, mais que je ne regrette pas.

À découvrir pour les amateurs de livres univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :