Les rebouteux du Morbihan en 1900

« Les rebouteux du Morbihan en 1900 » est un témoignage de Charles Généiaux.

 

Présentation :

Au début du XXe siècle, les rebouteux sont encore des personnages indispensables dans les campagnes morbihannaises, où les médecins sont peu nombreux et leurs tarifs trop élevés pour la plupart des bourses.

Détenteurs de savoirs mystérieux, parfois consignés dans des grimoires familiaux, ces praticiens empiriques replacent les articulations démises, réduisent les fractures, soignent maux de ventre et maux de tête, traitent les enfants comme les anciens… pour quelques sous.

L’écrivain Charles Géniaux (1870-1931), grand connaisseur des coutumes et des traditions rurales de Bretagne, livre ici un récit passionnant sur les rebouteux du Morbihan et leurs pratiques. Un récit (tiré de La vieille France qui s’en va et de La Bretagne vivante) qui dresse aussi un portrait savoureux de la campagne morbihannaise vers 1900.

 

 

Avis :

Un petit livre qui ne reprend que des extraits de deux ouvrages de l’auteur.

 

Mais qui est très intéressant. Les rebouteux, de Bretagne ou d’ailleurs, ont toujours existé, surtout quand quérir un médecin n’était pas chose aisée (absence, prix).

L’auteur, avec un œil plutôt bienfaisant, évoque les pratiques qui se tenaient dans le Morbihan au XIXe siècle. Sans pour autant donner crédits aux remèdes des uns et des autres, il évoque tout un pan de la culture paysanne avec ses croyances et ses pratiques.

 

Ce court ouvrage est très intéressant, un témoignage d’une époque. Bien sûr, l’auteur n’est pas toujours neutre, mais il a le mérite de vouloir mettre en avant une situation. Il faut dire que la Santé publique, à cette époque, n’est pas développée, surtout dans les campagnes.

 

À noter que le livre propose quelques photos des pratiques de ces rebouteux.

 

Un court ouvrage, composé que d’extraits, qui me donnerait envie de lire les deux ouvrages de l’auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :