Ni vues, ni connues

« Ni vues, ni connues. Panthéon, Histoire, Mémoire : où sont les femmes ? » par le collectif Georgette Sand.

 

Présentation :

Pourquoi les noms comme les exploits des femmes n’apparaissent-ils ni sur les plaques des rues ni dans les manuels scolaires ? N’auraient-elles donc rien fait qui vaille la peine qu’elles soient reconnues ?

Pourtant, de plus près, en balayant les légendes, en soulevant les tapis, en fouillant les placards, on découvre que l’Histoire qui est enseignée n’a pas retenu le nom de la femme qui affirme l’existence du système solaire avant Galilée, invente l’art abstrait avant Kandinsky, ou théorise les pulsions de mort avant Freud…Mais pourquoi, et surtout comment ?

En décortiquant les mécanismes qui ont fait tomber les 75 femmes de ce livre aux oubliettes, le collectif Georgette Sand met en lumière sur un ton décalé ce qui a été occulté, spolié ou fantasmé. Il révèle également que ce qui rend invisible n’est pas une fatalité et peut même être désamorcé très simplement : pour être reconnues, il faut être connues, et pour être connues, il faut être vues.

Avis :

 

Pour commencer, merci à Babelio pour ce Masse Critique.

 

Ensuite, merci à Georgette Sand pour ce super ouvrage !

 

Des femmes qui ont marqué l’Histoire, bien qu’invisibilisé, je me vantais d’en connaitre pas mal. Tout simplement parce que les « non mais ça n’existe pas (pour une femme) » m’a toujours agacé. Il est bien connu que les bons scientifiques sont leurs études avec leurs pénis et non avec leurs têtes et leurs mains, et que les grands sportifs courent grâce à leurs testicules et pas leurs jambes. (Caster Semeyade, te laisse pas faire !). Donc bien sûr, une femme, ça ne peut pas faire ce genre de chose !

Et bien en faite, si ! Les femmes peuvent faire tout ce que les hommes peuvent faire. Et certaines ont excellé voir dépassés certains hommes. Et pourtant, nombre d’entre elles ont sombré dans l’oubli, ont été invisibilisé (tiens, un mot que ne doit pas aimé les vieux croutons de l’Académie française, en train de pleurer après l’accord pour la féminisation des noms de métiers ! Je suis donc médiaTRICE et auTRICE !), quand elles ne se sont pas elles-mêmes mis de côté de peur d’être jugé ou peur de froisser quelques camarades à caleçon.

 

À la lecture du sommaire, la douche froide. Je ne connaissais que 25 des 75 femmes présentées ! La honte ! Après lecture, il s’avère que j’en connaissais un peu plus, mais je n’avais pas retenu les noms (malgré ce que l’on dit de moi, j’ai quand même une mémoire très limitée), mais j’avais retenue, action, héroïsme et réalisation (ce qui est déjà pas mal).

 

Le collectif nous fait donc découvrir des portraits d’artistes, d’aventurières, de méchantes inventées ou avérées, des femmes de pouvoirs, des intellectuelles, des militantes et des scientifiques ! Certaines vous seront connues, d’autres pas du tout (je plaide coupable).

 

Tous les articles sont très courts. À chaque fois, une photo, une représentation ou une illustration pour essayer de mettre des visages sur ces noms. Une présentation de leur « fait d’armes » et en quoi elles ont été marquantes dans tel ou tel domaine. Puis, les raisons de leur « disparition » dans les nimbes de l’Histoire. Et spoileur, il se pourrait que ces messieurs y soient pour quelques choses…

On trouvera aussi des renvois vers d’autres femmes (présente ou non dans l’ouvrage) pour augmenter le nombre de femmes à connaitre.

Le collectif a aussi prit soin d’aller chercher des femmes dans le monde entier ! Europe (bien sûr, là où les sources documentaires sont majoritaires), Asie, Amériques, Afrique ! Aucun continent n’est laissé de côté !

Le tout toujours écrit avec humour !

 

J’ai adoré ce livre ! Moi qui pensais juste lire quelques entrées de temps en temps pour mieux m’instruire, je l’ai bouffé en quelques jours, entre deux phases d’écriture, pendant les repas… Les seules entrées que je n’ai pas lues, c’est celles de femmes que je connais si bien que lire leur fiche serait presque un affront (Coucou Marie Curie ou Christine de Pizan).

 

Un vrai coup de cœur que je recommande à tout le monde !

 

D’ailleurs, Georgette Sand, à quand le tome 2 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :