Alaïs, les protégées de l’Empereur

« Alaïs, les protégées de l’Empereur » est un livre d’Evelyne Brisou-Pellen qui comprend deux tomes : T.01 Meurtre au palais et T.02 Le destin d’Alaïs.

Synopsis tome 1 :

An 802, Aix-la-Chapelle. Alaïs sent qu’un drame a marqué son enfance, mais elle n’en garde aucun souvenir. Jusqu’au jour ou l’on découvre un mort dans la piscine, au palais de Charlemagne. Tout ressurgit d’un coup, et elle comprend qu’elle est en danger. Arrive alors Willi, un jeune seigneur saxon…

 

Synopsis tome 2 :

Willi a été envoyé au loin, et Alaïs veut le rejoindre. Mais, sur la route, de graves incidents éclatent. Alaïs croit d’abord au hasard, puis elle doit se rendre à l’évidence: quelqu’un cherche à la tuer !

 

 

Avis :

Sympa, mais sans plus.

 

Dans ce livre qui comprend deux tomes, on suit donc Alaïs dans deux aventures très différentes. La première au sein du palais impérial de Charlemagne, la seconde est un « road-trip ».

 

Ce que j’ai beaucoup aimé dans ces livres, c’est l’aspect historique. En effet, l’autrice distille dans les deux aventures pleines d’éléments qui nous permettent d’appréhender l’époque historique où se déroulent les intrigues. Perso, je connais très mal ces moments de l’Histoire, j’étais donc ravi.

 

Le roman offre une belle palette de personnage des diverses populations qui composent l’empire de Charles le Grand.

L’ensemble est très bien écrit, ça se lit très bien.

 

Par contre, j’avoue que le personnage d’Alaïs m’a un peu gêné. C’est une fille très bien, mais dans les deux récits, elle est assez passive. Les intrigues tournent autour d’elle et elle manque complètement de prise sur ce qui se passe. Bien sûr, quand on veut vous assassiner, quand une est une ado, on ne fonce pas forcément tête baissée dans la « merde ». Mais sans aller courir après le tueur, Alaïs laisse pas mal couler les choses, plus souvent victime qu’actrice. C’est un peu gênant.

Bon, y a un côté romance qui ne m’a pas particulièrement plus (hoooo !), après elle n’est pas mauvaise en soit, bien qu’elle prenne trop de place dans le second tome. Il faut hélas dire qu’elle est aussi au centre de l’intrigue, c’est affaire de mariage.

 

J’avoue que je n’ai pas grand-chose à dire de plus. J’ai passé un moment de lecture sympa et distrayant. Et je compte bien me pencher sur la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :