Innocent Rouge, T.01 et T.02

« Innocent Rouge, T.01 et T.02 » sont des mangas  de Shin’ichi Sakamoto.

 

Synopsis tome 1 :

À l’aube de la Révolution, Charles-Henri Sanson, maître des hautes oeuvres de Paris, règne sur la famille des exécuteurs de France. Sa jeune soeur Marie-Josèphe, en charge de l’office de Versailles, devient incontrôlable à la mort d’Alain, son premier amour. Elle se jure de le venger en éliminant son assassin et ne recule devant rien pour renverser le système injuste qui lui a coûté la vie.

 

Synopsis tome 2

A l’aube de la Révolution, Charles-Henri Sanson, maître des hautes oeuvres de Paris, règne sur la famille des exécuteurs de France. Sa jeune soeur Marie-Josèphe, en charge de l’office de Versailles, devient incontrôlable à la mort d’Alain, son premier amour. Elle se jure de le venger en éliminant son assassin et ne recule devant rien pour renverser le système injuste qui lui a couté la vie.

 

Couverture du manga

 

couverture du manga

 

Avis :

La suite du récit de Charles-Henri et Marie-Josèphe Sanson, bourreau et bourrelle.

 

Alors que la série Innocent nous laissait sur notre faim, voilà que débutent de nouvelles aventures pour nos deux protagonistes.

M-J poursuit sa quête de vengeance afin de venger l’amour de sa vie. De plus, les graines que ce dernier à planter en elle grandit : liberté, égalité, fraternité. La jeune femme continue sa quête d’émancipation et d’autonomie, affrontant son frère et son épouse.

 

De son côté C-H plonge dans les origines de sa lignée. On découvre donc comment son ancêtre a épousé une fille de bourreau, le condamnant à suivre cette voix honnie. Le bourreau forme aussi son jeune fils à son futur métier. Il est d’ailleurs intéressant de voir comment C-H est devenu « son père » et comment le gamin les mêmes appréhensions pour sa carrière à venir. IL y a un effet de miroir très intéressant qui se met en place. D’autant plus qu’il y a des similitudes et des oppositions entre C-H et M-J.

En effet, les deux cherchent encore et toujours à sortir de leurs conditions. L’un souhaite faire sortir sa famille de sa position ignoble : c’est pour cela qu’il exécute sa tâche avec rigueur et prodigue la médecine au plus pauvre. Il nourrit toujours l’espoir de voir la peine de mort disparaitre. De l’autre côté, M-J, elle, tient à sa place de bourrelle. Tout simplement parce qu’en tant que femme, elle se refuse à n’être qu’une épouse bonne à offrir des enfants à son mari, à n’être qu’une épaule. Elle cherche donc l’émancipation via son travail. Bref, elle veut rompre avec sa condition de femme.

Deux personnages, des aspirations assez similaires, des chemins différents.

En plus de cela, on voit se mettre en place des éléments historiques qui vont faire sombrer la France et ses monarques. Surtout que la malédiction des bourreaux plane sur certaines pierres…

 

Sinon, les dessins sont toujours aussi grandioses ! Sans eux, ce manga perdrait de son charme et de sa force. La délicatesse des traits tranche avec la rudesse des propos et des situations sordides. Certaines pages sont presque des œuvres à elles seules.

 

J’ai hâte de connaitre la suite de cette série dont le premier cycle m’avait enchanté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :