Les pierres qui pleurent

« Les pierres qui pleurent – aventures à Guédelon » est un roman jeunesse de Danielle Martinigol.

 

Synopsis :

Les jumeaux Pierrel et Tim vivent de nos jours au chantier médiéval de Guédelon. Avec leur amie Najoie, ils rencontrent Tessa et Wally dont la mère est historienne. Un phénomène étrange se produit : des larmes semblent couler de certaines pierres du château.

Brusquement projetés au 13e siècle, les adolescents doivent aider Pacqueline, servante du Roi Saint Louis, à sauver l’honneur de son père, un tailleur de pierre.

Qui pourra les conseiller ? Sûrement pas l’homme inquiétant venu du passé qui espionne à notre époque la construction du château fort de Guédelon…

 

Couverture du roman

 

Avis :

Un petit livre qui fait bien son taf.

 

Cela faisait un moment que je souhaitais découvrir cette série. En effet, l’idée même du livre me rappelait comment, enfant, je souhaitais vivre des aventures dans des lieux aussi mystérieux que superbes (Pérouges, tu seras toujours dans mon cœur malgré des *bips* de galets).

 

Soyons honnêtes, l’histoire n’a pas le scénario le plus incroyable du monde, l’ensemble restant très simple. Mais elle tient la route, surtout pour le public visé (et qui n’est pas moi en l’occurrence).

Les personnages sont variés – filles comme garçons – et attachants, même si je trouve dommage que ce soient un duo de jumeaux avec une fille (combinaison bien trop classique à mon gout).

 

L’autrice utilise ce support pour faire découvrir le Moyen-âge, mais aussi et surtout Guédelon. Pour celles et ceux qui ne connaitraient pas, c’est un chantier de construction d’archéologie expérimentale (?) qui construise un château avec les techniques de construction de l’époque. Nous découvrons donc entre deux péripéties quelques aperçus de ce chantier extraordinaire.

De plus, l’autrice n’hésite pas à utiliser le parler du vieux françois quand nos héros/héroïnes rencontrent des personnages issus du 13e siècle. J’avoue que c’est un petit point qui m’a beaucoup plus. Je n’aime pas qu’on prenne les enfants pour des demeurés (et pourtant, les enfants, ce n’est pas vraiment ma passion) quand on touche à l’Histoire. Ici, l’autrice met les deux pieds dans le plat et y va à fond ! Tant pis ! Si les enfants ont des difficultés à lire, cela ne rendra le récit que plus immersif !

 

Bien que je ne sois pas le public visé, la lecture de ce livre m’a plus. Simple, rapide et efficace. Il m’a fait passer un ou deux soirées de lecture tranquilles !

À découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :