Le temps sacré des cavernes

« Le temps sacré des cavernes » est un essai de Gwenn Rigal.

 

Présentation :

« Le temps sacré des cavernes : de Chauvet à Lascaux, les hypothèses de la science » est une synthèse claire et accessible de l’ensemble des hypothèses formulées au fil du temps par la communauté scientifique pour tenter de répondre à la question de la signification de l’art des cavernes. Il vient combler un manque dans la littérature consacrée à ce sujet : d’ordinaire, le survol théorique se révèle trop rapide ; à moins que l’auteur, théoricien lui-même, ne privilégie ses propres hypothèses au détriment des autres. Fruit de plusieurs années de travail, « Le Temps sacré des cavernes » accorde une attention égale à chaque théorie, exposant au besoin les points de friction entre spécialistes.

La première partie présente l’artiste. En se basant sur les publications les plus récentes, l’auteur établit un portrait précis de Cro-Magnon, évoquant tour à tour ses ancêtres, ses contemporains, son apparence, son régime alimentaire, son équipement, ses structures sociales et son mode de relation à l’environnement (humains, animaux, éléments). Les traces qu’il a laissées en termes de pensée symbolique et de spiritualité introduisent la seconde partie.
Exclusivement consacrée aux interprétations, cette dernière se fonde sur un travail d’analyse critique aussi exhaustif que possible : art pour l’art, zoocénose, rites d’initiation, culte de l’ours, magies d’envoûtement, de fertilité, de destruction et d’apaisement, code de chasse préhistorique, enseignement de la chasse par rabattage, chamanisme, totémisme, dualisme primordial, zodiaque préhistorique, enfin mythes liés à la Genèse et à la fertilité. Le lecteur, ainsi éclairé, pourra se forger son intime conviction.

 

Couverture de l'essai

 

Avis :

Un très bon livre !

 

Je ne suis pas préhistorienne et j’ai mes lacunes dans le domaine, surtout en ce qui concerne l’art. Heureusement, j’ai découvert cet ouvrage. Il y a être des choses obsolètes à l’intérieur (non, il y en a puisqu’un livre en archéologie est toujours obsolète au moment de sa sortie à cause des découvertes faites entre-temps, mais bref), mais c’est aussi cela qui permet à ce livre d’être très intéressant.

En effet, l’auteur reprend toutes les théories sur l’art (et quelques unes sur la préhistoire) et nous les propose avec ses arguments en faveurs et ceux contre. Pour un néophyte, c’est excellent, car il permet de découvrir l’ensemble des idées qui touchent au domaine de l’art à la préhistoire, ce qu’il est difficile de trouver dans des livres plus spécifiques, car chaque préhistorien est accroché à une théorie et ne parlera pas des autres (si ce n’est pour les dénigrer au profit de la sienne)

 

En plus de faire découvrir une large vision des choses, l’auteur a une plume agréable, « simple » tout en restant dans une certaine érudition. Ce n’est pas le livre d’un amateur qui aurait voulu proposer sa pierre à l’édifice.

 

C’est un ouvrage que j’ai beaucoup apprécié par sa structure et son contenu. Je ne peux que le recommander à toutes celles et ceux qui aimeraient découvrir ce domaine sans prendre le risque d’être restreint à une hypothèse.

À découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :