Le roi cornu

« Le roi cornu » est une novella de Stefan Platteau.

Synopsis : Mille ans avant « Manesh », un roi tente de sauver son peuple de la destruction.

Couverture du roman

Avis :

Une novella sympathique.

 

Après « Manesh », j’avoue que j’ai hâte de retrouver l’univers de sa saga. Pour ce texte, on se retrouve 1000 ans avant les événements du premier tome des sentiers des Astres.

 

Ce que j’aime chez cet auteur, c’est sa capacité à s’approprier des mythèmes, des récits mythologiques et de les réécrire dans son monde. Ici, l’exil, l’exode, à la limite des circumnavigations irlandaises (une partie de l’histoire m’a fait pensé au voyage de Saint Brendan, bien qu’il y ait pas mal de différence).

Non seulement il sait reprendre des histoires, mais il parvient à faire sa propre mythologie. Il faut dire que « Manesh » avait déjà montré cette maitrise.

Cependant, j’avoue que certains passages m’ont un peu sortie de l’histoire parce que, justement, je les trouvais « moins » mythologiques (vers fin surtout). Après, il est possible qu’il y ait des références que je n’ai pas saisies. Où que mes attentes n’ont pas été comblées. J’avoue que je ne sais pas.

Quoi qu’il en soit, l’histoire, bien qu’elle soit classique dans son déroulement, est pleine d’originalité par ces détails. J’avoue que le coup de la corne, je ne l’ai pas vu venir !

 

Platteau a une très belle plume, puissante, qui sait allier une certaine magie et un dynamisme redoutable.

 

Bref, même si parfois j’ai eu quelques soucis pour rester dans le récit, cette novella (nouvelle ?) fut un très bon moment de lecture. Elle prouve que l’auteur est un très grand connaisseur de mythologie et qu’il sait s’en servir pour créer la sienne.

À découvrir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :