F.A.Q

F.A.Q

 

Peux-tu te présenter rapidement ?

Je m’appelle Xian Moriarty, 30 ans. Je suis archéologue de formation, reconvertie dans la médiation culturelle.

J’écris depuis que j’ai 16/17 ans, principalement dans les genres de l’Imaginaire. Mais avec quand même une nette préférence pour la fantasy.

J’ai deux chats, pas toutes mes dents et j’habite en Bretagne.

 

Sur quels projets travailles-tu actuellement ?

J’ai trois projets en cour :

— Les Seigneurs des Montagnes, one-shot de fantasy. Je suis en pleine relecture du manuscrit pour entamer une nouvelle phase de réécriture.

— Les Chimères Médicis, un roman uchronique qui se déroule sous le règne de Louis XIII. Il se situe dans le même univers que ma nouvelle « Chimères ». Je suis en train de terminer le manuscrit.

Et enfin, Bras-d’Airain, un roman par nouvelles (fix-up) de fantasy pré-protohistorique. J’ai terminé de rédiger les nouvelles. Le manuscrit est en pause jusqu’à sa reprise début d’année 2018.

 

Ce n’est pas un peu « lourd » de travailler sur trois projets à la fois ?

Pour le moment non. J’apprécie de pouvoir passer d’un texte à l’autre, surtout quand je bloque sur l’un d’eux. Donc je peux alterner, surtout si ces projets ne sont pas dans la même phase. Si je n’ai pas la motivation ou le temps pour écrire, je peux relire, corriger… J’ai l’impression d’avoir une certaine liberté. Après, il ne faut pas non plus que j’en délaisse un au profit de l’autre, surtout si je veux tenir mon planning.

 

Peux-tu nous parler des sources d’inspirations de tes projets ?

Je pourrais en parler pendant des heures ! Dans les généralités, je dirais surtout la mythologie, les légendes et le folklore, mais aussi le cinéma et mes lectures que de soit des romans ou des essais.

Pour les Seigneurs des Montagnes, j’avoue que je sèche un peu pour citer mes sources d’inspirations. L’idée de cette histoire m’est venue devant une gravure de Goya : celle utilisée en illustration de présentation du projet

Ensuite, il a aussi tout ce qui va toucher à la Chevalerie, mais plus la chevalerie fantasmée que la vraie base historique. Puis toutes les histoires de vampires que j’ai pu lire, ainsi que tout ce qui touche à la relation élève-mentor.

Pour les Chimères Médicis, c’est l’Histoire bien sûr. Le siècle de Louis XIII et ses mousquetaires. Les intrigues des cours et la magie. Et comme je suis une amatrice du jeu vidéo d’Assassin’s Creed, je voulais tenter de mettre un peu de la Florence fantasmé avec les Médicis. Richelieu, bien sûr, et ses intemporels chaussons lapins (pardon et merci à Albert le 5e mousquetaire !). Toute mon enfance de cape et d’épée…

 

Avec Bras-d’Airain, c’est surtout l’archéologie qui me sert de source d’inspiration. Beaucoup d’éléments sont « vrais » dans le sens où ils sont archéologiquement justes : la principale grosse cité est largement inspirée de Babylone et de ses murs bleus. Les épées de l’héroïne sont des modèles qui existent vraiment. Après la manière dont je les utilise et que je les mélange, c’est autre chose. Il y a aussi des enluminures médiévales qui m’ont inspiré des nouvelles, comme les Lagomorphes. La mythologie et les croyances aussi. Conan le Barbare est forcément un point de repère dans ce projet, mais j’espère m’en être détaché en créant un univers proto-préhistorique « moins fantasmé » d’une certaine manière.

 

Est-ce que Bras-d’Arain va devenir un personnage de BD ?

Je ne pense pas. Je ne suis pas scénariste de bande dessinée. Par ailleurs, il faudrait que je trouve un·e illusteur·trice pour travailler sur un tel projet, sans certitude qu’il puise aboutir. Cela me semble compliquer, surtout sur un marché un peu saturé en œuvre de fantasy.

Après, dans un futur lointain, je ne suis pas fermée à l’idée.

 

Bras-d’Arain, cousine de Rahan le fils des âges farouches, Bras d’Arain la fille des âges… ?

Fille de l’Âge du Bronze ! Ou fille des âges protohistorique !

 

Je voudrais voir à quoi ressemble Bras-d’Arain, est-ce que je pourrais avoir un portrait de ce personnage de femme de la préhistoire pour mieux me la représenter ?

Alors, je peux toujours tenter de faire un petit dessin comme ça, mais je ne suis pas illustratrice. Après, s’il y a un·e volontaire dans l’assistance…

 

Aimerais-tu faire un projet à 4 mains ?

Oui, j’en ai même déjà fait avec ma sœur, Salyna Cushing-Price. Le premier a été un pastiche de Robin des bois que vous pouvez retrouver sur Wattpad et Scribay. On a aussi débuté une sorte de cadavre exquis version roman avec Une bouteille à la mer – Une aventure de Morann et Jia, mais on a du le mettre en suspend, ma sœur n’ayant plus de temps à consacrer à l’écriture, la faute à sa dernière année de thèse. Il y a aussi L’Antimachiniste, mais il subit acutellement le même sort que Morann et Jia.

 

 

Si oui, à quand un projet dessus ?

Alors, je pense que j’ai déjà répondu avec la question précédente. Mais avec Salyna, nous aurions aussi un projet autour de 20 000 Lieues sous les Mers. Le début a déjà été écrit, mais comme pour Morann et Jia, nous avons des soucis de temps.

 

Avec qui aimerais-tu écrire ?

Je retournerai plus la question en demandant qui aurait envie d’écrire avec moi. Personnellement, je ne sais pas trop. Je dirais bien tout·e·s auteur·trice·s dont j’apprécie le travail en règle général.

 

As-tu d’autres projets en perspective une fois que tu auras achevé ceux sur lesquels tu travailles ?

J’ai des idées. Ce dont je suis sûre, c’est qu’un autre roman par nouvelles viendra prendre la place de Bras-d’Airain. Si je tiens mon calendrier, cette nouvelle aventure débutera au milieu de l’année 2018.

J’ai un ou deux idées pour le projet qui remplacera les Seigneurs des Montagnes s’il part bien dans les temps. Et je vais tout faire pour !

Ensuite, il va y avoir quelque chose de nouveau qui débutera début 2018, mais j’en reparlerai en temps voulu.

Voilà tout ce que je peux dire pour le momen

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :