Le Nautilus

« Le Nautilus » est un beau-livre illustré de Jean-Marc Deschamps pour le texte et Gaël Dezothez pour les illustrations.

 

Synopsis :

Vingt mille lieues sous les mers, publié en 1869, est l’un des romans les plus célèbres de la collection des « voyages extraordinaires » de Jules Vernes. Il met en scène à la fois l’un des personnages les plus emblématiques de la série, le mystérieux capitaine Nemo, et l’un de ses véhicules les plus incroyables, le sous-marin Nautilus.

Nombre des secrets du Nautilus sont dévoilés dans ce livre, que ce soir sur sa création et son histoire, sur ses liens avec la technologie et les sciences de l’époque, sur la vie et les aventures de son célèbre capitaine, ou encore sur ses nombreuses apparitions au cinéma. En dépliant les pages à rabats, vous aurez la surprise de découvrir de grandes scènes magnifiquement illustrées, pour une immersion totale dans le monde fabuleux du capitaine Nemo.

 

Avis :

Un beau livre très intéressant.

 

Moi, m’intéresser au Nautilus ? À peine ! Comment ne pas me tourner vers le sous-marin du Capitaine Nemo. Ce livre est d’ailleurs une belle synthèse sur cet engin qui fit rêver des générations de leuteur·trice·s.

 

L’ouvrage se découpe en trois parties. La première revient sur la genèse du roman de Verne : son auteur, ses sources d’inspirations et ses personnages principaux. La seconde, sur ce véhicule extraordinaire avec son organisation interne, ses liens avec la science, mais aussi ses invraisemblances (genre où sont les quartiers d’équipages ?). On découvrira aussi les expériences et les constructions qui servirent de modèle.

La dernière est entièrement consacrée au voyage au Nautilus à travers le globe, ainsi qu’une rapide présentation des œuvres cinématographiques marquantes ayant pour base 20 000 lieues sous les mers ou L’île mystérieuse.

 

Le livre est richement illustré. Que ce soit des photos ou des gravures anciennes, toutes les explications offrent aux lecteurs de belles images. Sans compter bien sûr le travail de l’illustration qui nous offre de sublimes pages, surtout les doubles pages avec rabats ! Et sur ce format à l’italienne, c’est juste superbe.

 

Cet ouvrage est donc un superbe objet et possède un bon contenu. Peut-être un peu « faible » pour l’archéologue que je suis (pas de bibliographie au sens propre du terme). Néanmoins, il permet de faire une synthèse très accessible sur le Nautilus. J’avoue que je trouve que ce livre pourra faire un bon outil pour celles et ceux qui souhaiteraient mettre en scène le sous-marin de Nemo.

 

À conseiller aux amateur·trice·s.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :