Dés cube : La supérette

Les tentacules fracassèrent la porte de la supérette. Le vendeur hurla de terreur et s’enfuit à toutes jambes, tel Samy de Scoubidou. Les bras à ventouses se jetèrent sur les rayonnages des barres chocolatées, avant de se rétracter aussi vite qu’elles étaient apparues.

Caché dans la bouche d’égout, le monstre agitait anarchiquement sa baguette. Jamais il n’aurait pensé que tuer un sorcier pouvait être aussi avantageux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :