S.O.S Fantômes (2016)

« S.O.S Fantômes » (Ghostbusters en VO) est un film de Paul Feig avec Kristen Wiig, Mélissa MacCarthy, Kate McKinnon, Leslie Jones et Chris Hemworth.

 

Synopsis :

Erin Gilbert et Abby Yates sont deux écrivains en devenir, qui écrivent un livre expliquant que les fantômes existent. Quelques années plus tard, Erin décroche un prestigieux poste d’enseignante à l’université Columbia. Mais quand son livre refait surface, elle devient la risée de l’académie. Elle recontacte alors Abby et tente de prendre sa revanche lorsque des fantômes attaquent Manhattan.

 

 

 

Avis :

Un super petit film qui m’a fait passer un super moment.

 

J’avais peu d’attente particulière et quelques angoisses en allant voir ce film. Bon déjà, parce que les remakes… Bon voilà, ce n’est pas toujours ça. Ensuite, réaliser un remake avec uniquement des femmes… c’était un parti risqué et le risque de tomber dans une réalisation très sexiste pour ne pas dire misogyne.

Au final : une bonne comédie.

 

Pour le scénario, j’ai trouvé que le film s’en sort très bien. Certes, ce n’est peut-être pas l’histoire du siècle avec des rebondissements exceptionnels. Cependant, l’ensemble fonctionne très bien sans longueurs. Par ailleurs, l’ensemble joue assez bien avec les clichés des films de gros bras. À un moment, j’ai bien cru que le film allait se finir sur la fin la plus « simple » que j’ai jamais vue. Il faut dire que là où les mecs vont toujours à la baston, les femmes utiliseraient leur tête… Genre coupe le courant… Bref, quelques bonnes surprises.

L’ensemble est ponctué de références : aux deux épisodes précédents de Ghostbuters – notamment avec l’apparition des anciens membres dans des petits rôles (d’ailleurs, en VO, le personnage de Bill Murray, Martin Heiss… Il y aurait pas un jeu de mots avec son nom ? Genre Martin Ass ?) – mais aussi à d’autres films d’horreur. L’ensemble est bien dosé et cohérent à l’ensemble de la production. Par ailleurs, je ne peux que me réjouir que cet humour, même s’il joue sur des clichés, ne tombe jamais dans les blagues sexistes graveleuses.

 

Pour les personnages, même si de nombreux clichés sont présents, je les ai beaucoup aimés. J’avais peur qu’avec des femmes, on se retrouve avec un film moisi avec des héroïnes superficielles avec tous les clichés moisis autour des femmes : fringues, maquillage, cruchitude, etc. Et fort heureusement, on y échappe. Bon, à cause de Kévin, les blagues de culs sont là… mais on reparlera de ce cher Kévin.

Parmi ces nouvelles Ghostbusters, j’avoue une affection particulière. Bien sûr, elle n’échappe pas à quelques clichés liés à la femme noire américaine (parle fort, appelle les gens « sister » ou « brother »). Bon, ce ne sont pas les pires clichés. Mais ceux-ci sont compensés par un élément que j’ai trouvé très bien : Patty, malgré son boulot qui l’ennuie, est cultivée et surtout, elle lit. En effet, dans sa scène d’introduction, elle a un livre à la main. Et ce petit détail est très positif. En effet, elle aurait pu se faire les ongles ou mater un magazine people.

Bref…

Mais parlons de Kévin… ha Kévin… Des comme ça, on n’en a jamais vu. Le personnage est vraiment l’incarnation du beau gosse complètement con et pratiquement inutile… tiens un peu souvent comme certains personnages féminins dans d’autres productions. Bon, j’avoue que le personnage m’a beaucoup fait rire – surtout avec toutes les blagues sur son rôle de Thor. Bien qu’il soit très exagéré, il a le mérite de moquer les personnages féminins cruches que le cinéma est si friand. Ceci dit, si un tel personnage est bienvenu dans une comédie, j’espère qu’il ne va pas tendre à se démocratiser dans les comédies. En effet, dans ma conception de la recherche de l’égalité, je pense que prendre le pire chez « les femmes » pour les mettre sur « les hommes » ne m’enchante pas.

Ce personnage est complètement assumé et je pense que c’est aussi cela qui fait son charme.

 

Une petite déception peut-être : le thème original peu mis en scène.

 

Un film que j’ai beaucoup aimé. Ce n’est pas le film du siècle, certes, mais il a son mérite. Je trouve même qu’il se paie le luxe d’être un remake tout en étant une forme de parodie de son film original. Les personnages sont sympas, il y a beaucoup d’humour.

Bref, un très bon divertissement qui m’a fait du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :