Le Tournoi des Ombres

« Magies Secrètes, T.02 : Le Tournoi des Ombres » est un roman jeunesse d’Hervé Jubert.

 

Synopsis :

Georges Beauregard, l’ingénieur-mage, est envoyé à New London en compagnie de Jeanne, son assistante, pour sécuriser la venue d’Obéron III et de l’impératrice Titania. Au terme d’une semaine de festivités, le tunnel sous le Détroit sera inauguré. Beauregard travaillera avec John Dee, le psychomancien de la reine Victoria. Alors que les souverains respectent le programme, le smog s’abat sur la ville.
Trois entités insaisissables en profitent pour accomplir un carnage. Mais le véritable ennemi se cache derrière elles. Il s’apprête à frapper l’Empire. Il s’agit d’un enfant. Et il est en colère.

 

 

Avis :

Un second tome qui m’a beaucoup plus emballé que le premier.

 

C’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé les aventures de Beauregard et de Jeanne (parce que oui, j’aime bien Jeanne). Ici, exit Sequana pour faire un tour à New London de la perfide Albion. Perfide Albion quelque peu en danger, car elle est peut-être en train de payer les crimes qu’elle a commis à l’encontre d’un enfant de génie. Et bon, comme les monarques Obéron III et Titania se rendent à New London en visite, autant dire que c’est le boxon.

Avec ses homologues albionais, John Dee et Henry, nos deux héros doivent assurer la sécurité de leurs souverains, comprendre les crimes de masses qui ont lieu… tandis que Jeanne court après un mystérieux homme qui la connait, et qu’Isis court après certaines parties de son mari…

 

Bref, je ne voudrais pas en dire plus pour ne pas vous spoiler ce second tome. Mais j’ai beaucoup aimé les intrigues qui s’entremêlent. Elles sont bien rythmées et très bien agencées. On ne s’ennuie pas une seconde.

Cependant, un bon connaisseur des classiques du fantasique/fantasy victorien et même français verra peut-être certaines choses s’annoncer. Personnellement, je n’ai pas trouvé cela gênant, au contraire : je voulais savoir comment l’auteur allait jouer avec ces éléments.

 

Les personnages sont toujours bien en scène, sont vivants avec des personnalités attachantes.

Là, c’est mon petit cœur de fangirl qui va parler. Donc, je ne revendique aucune objectivité. L’auteur introduit un personnage que j’aime tout particulièrement. Cependant, bien que l’on retrouve très bien ces traits de génie et ses raisons de détester Albion, je pense que son âge pose légèrement problème. C’est trop jeune à mon goût : il manque un peu de charisme.

 

La plume de l’auteur est toujours très agréable. J’aime cet aspect direct de l’écriture, sans trop de fioritures, mais qui permet toujours de comprendre le propos. Il y a du dynamisme et de la sensibilité en même temps.

L’auteur maitrise aussi beaucoup ses connaissances sur les contes et les croyances populaires qu’il sait très bien utiliser et mettre en scène.

 

Le premier tome foisonnait d’information sur l’univers qui alourdissait un peu le roman. Ici, l’ensemble a été un peu épuré, mais j’avoue regretter la disparition des notes de bas de page que je trouvais super sympa.

Bref, un second tome qui m’a vraiment plu. J’ai hâte de passer au troisième et dernier tome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :