La ligue des Gentlemen Extraordinaires, Intégrale 1

« La ligue des Gentlemen Extraordinaire, Intégrale 1 » est un comics d’Alan Moore pour le scénario, Kevin O’Neill pour le dessin et Benedict Dimagmaliw pour les couleurs.

 

Synopsis :

De Sherlock Holmes au Capitaine Nemo, les principaux héros de la littérature policière et fantastique décident de s’associer pour sauver le monde. Un scénario original signé Alan Moore, auteur de Watchmen et From Hell.

 

 

Avis :

Une BD vachement sympa !

 

Bon, je vais commencer en me faisant lyncher en place publique, mais peu importe. J’ai découvert LXG par le film. Film que j’adore, soyons clairs !

Je sais qu’à l’époque de sa sortie, il avait fait hurler. Perso, je m’en foutais j’aimais bien.

Aujourd’hui, j’ai lu la BD. J’adore toujours le film… mais je comprends pourquoi les fans de la BD ont hurlé au massacre ! Dans le genre adaptation ratée, le film en tient une bonne couche.

 

Je crois que l’une des premières choses à dire sur cette BD, c’est que le terme « gentlemen » me parait légèrement… abusif. Le groupe est dirigé par Mina Harker, qui sauf erreur de ma part, n’est pas un « gentleman », mais une lady. Ensuite, à l’exception peut-être et parce que l’on fait un effort et qu’on est sympa, le terme de gentleman s’applique uniquement à Quatermain… et au docteur Jekyll quand il est là… et c’est pas souvent… Parce que ni Nemo, ni Hyde et ni l’Homme Invisible (surtout l’Homme Invisible) ne peuvent décemment pas être traité de gentlemen ! Et pourtant, vous savez à quel point j’aime le capitaine Nemo.

Cette BD est politiquement incorrecte et c’est assez jouissif parce que l’on se retrouve avec une histoire très atypique où il est agréable de dire « merde » à la morale.

 

J’avoue que j’ai adoré l’univers. C’est crade visuellement parlant : on est loin de l’univers steampunk très « art déco » et lisse de nombreuses BD ou livres.

Ensuite, l’auteur a su admirablement bien mêler les univers littéraires en chipant ici et là des personnages. L’ensemble donne une intrigue très sympathique (sans trop de surprise hélas, car je connais le film – à défaut d’être fidèle, il a gardé le méchant) rondement menée.

Perso, je pense que je suis passée à côté de certaines références. Par exemple, tout ce qui concerne la pègre chinoise – il me semble avoir eu le même problème avec le Anno Dracula de Newman.

 

Alors, il y a une chose que je n’aime par particulièrement dans cette BD, c’est son dessin. J’avoue, je ne suis pas du tout fan du trait, mais il faut bien reconnaitre que le dessin sert vraiment l’univers.

 

Quoi qu’il en soit, je suis vraiment contente d’avoir découvert cette première intégrale. J’ai vraiment passé un super moment (j’ai couru chercher l’intégrale 2).

Je recommande vraiment la lecture de cette intégrale pour celles et ceux qui cherchent une très bonne aventure sans être gênés par le politiquement correct.

À découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :