R.U.S.T T.02

« R.U.S.T. T.02 » est un comic de Luca Blengino pour le scénario et Nesskein pour le dessin.

 

Synopsis :

Après avoir fui la Treizième Métropole, Angel doit participer à une nouvelle mission collective. Baptisée « Opération Grey Day », elle a pour but de retrouver et de ramener à la surface Deepwalker, un robot abîmé au fond des océans. Mais tandis qu’un nouveau pilote rejoint le groupe, le plan orchestré par le professeur Furinkan semble bien en passe de tourner à l’échec : pour un des membres de l’équipe, le moment de la rébellion est venu.

 

 

Avis :

Un tome deux que j’ai moins aimé.

 

Je crois que ce qui m’a le moins emballé dans ce volume, c’est son découpage scénaristique. En effet, la BD débute avec la fin de l’histoire débutée dans le premier tome. Puis reprends un nouveau récit. Et personnellement, je n’aime pas trop ce type de découpage, surtout dans des séries courtes (trois tomes sont prévus). Cela donne une sensation de hachure qui m’embête.

Certes, les deux récits restent bien ancrés l’un dans l’autre, mais j’ai trop l’impression de passer d’une fin à un début que ça m’a gêné.

Donc, le comics débute par la fin de l’arc mis en place dans le tome 1. J’avoue que je ne sais pas trop quoi penser de sa conclusion. J’ai trouvé son achèvement un peu brutal dans sa narration. En même temps, cela démontre la froideur et l’aspect manipulateur du professeur dont j’ai oublié le nom et comme je n’ai pas la BD avec moi… Bref. De plus, un des pilotes se retrouve hors jeu : personnellement, j’y ai plus vu le moyen de se débarrasser d’un personnage, dont on ne sait quoi, faire qu’un vrai élément scénaristique (on verra ce que dira le tome 3).

 

Débute alors un autre cycle qui a pour but de récupérer un robot au fond d’un océan. J’avoue que le début de cet arc me parait très intéressant. Ceci dit, il se scinde en deux parties suite à un événement de révolte d’un des pilotes de la Black List (et vu le petit con que c’est, on se doute depuis le début qu’il ferait tout pour se barrer).

Vu que j’ai plus la BD sous la main, il va être compliqué d’en parler vu qu’il me manque tous les noms des personnages (kof kof). Mais la séparation de l’intrigue est très inégale. Celle avec la fanatique religieuse (qui me fait bien marrer depuis le début bien qu’elle soit l’un des pires du groupe à mon avis) est plus intéressante de mon point de vue, car elle annonce des choses fortes intéressantes pour la suite et pas forcément de bonne chose.

Pour la seconde, avec le pilote sérial killer et la super rousse… je suis plus sceptique. Je ne sais pas trop où cette partie va nous mener, mais je trouve qu’elle tourne trop autour du désir morbide du pilote fou et j’ignore ce que cela va apporter à l’intrigue, surtout que le récit se termine dans le prochain tome.

 

Pour le graphisme, j’avoue que j’adhère toujours autant. J’aime la manière de l’auteur de mettre en scène des S-Cat.

À ce niveau-là, je n’ai pas grand-chose à reprocher.

 

Bien sûr, les personnages sont toujours aussi bien même si je n’en aime pas certains. Il y a eu un vrai travail pour leur donner de la profondeur. Surtout la fanatique religieuse qui est bien à fond dans sa croyance.

 

Un tome 2 un peu en demi-teinte pour moi, surtout sur le point narratif. Ceci dit, j’ai hâte de voir comment cette affaire va se conclure dans le dernier tome.

 

Merci à mon camarade Loic de m’avoir prêté ce tome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :