Tout en haut du monde

« Tout en haut du monde » est un dessin animé français de Rémi Chayet avec les voix de Christa Théret, Féodor Atkine, Thomas Sagols.

 

Synopsis :

1882, Saint-Pétersbourg.
Sacha, jeune fille de l’aristocratie russe, a toujours été fascinée par la vie d’aventure de son grand-père, Oloukine. Explorateur renommé, concepteur d’un magnifique navire, le Davaï, il n’est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord. Sacha décide de partir vers le Grand Nord, sur la piste de son grand-père pour retrouver le fameux navire.

 

 

Avis :

Un super dessin animé !

 

Je peux vous dire que je l’attendais ce film depuis le moment où j’ai vu la première bande-annonce. Une jeune fille qui part pour le pôle Nord pour retrouver son grand-père et son bateau : que du bonheur en perspective.

 

La première chose dont je voudrais parler, c’est de l’univers graphique et de l’animation. Les deux sont des partis pris qui – s’ils m’ont plus — sauront ou ne sauront pas conquérir le spectateur. Personnellement, l’univers graphique m’avait attiré dès le début, car j’avoue que l’on sentait que ce parti pris allait apporter une certaine puissance à l’histoire. Et cela ne loupe pas.

 

J’ai adoré Sacha ! C’est une jeune aristocrate déterminée qui n’hésite pas à mettre la main à la patte (ou à la patate) pour parvenir à ces fins même si elle a besoin d’un petit coup de pouce. Après tout, c’est une aristocrate, le premier univers inconnu qu’elle découvre, c’est la vie en dehors de son milieu social privilégié.

L’ensemble des personnages est bien et il est très agréable qu’aucun d’entre eux ne soit manichéen (hormis peut-être un peu Sacha, mais c’est une héroïne, c’est assez caractéristique de ce genre de personnage). Je pense particulièrement à Larson et au Capitaine Lund. Le personnage du capitaine m’a d’ailleurs beaucoup plu, car c’est un homme de conviction et d’honneur, qui pense plus à son équipage qu’à sa propre personne.

 

Un élément que j’ai trouvé très bien, c’est que le réalisateur a bien mis en scène et à montrer les dangers et les horreurs de « la conquête des pôles », ici le pôle Nord. Que ce soit à travers le récit d’Oloukine (le grand-père) ou bien dans le périple de Sacha (la faim, le froid et la folie ; la peur de mourir).

 

La musique est vraiment sympa, même si je reproche la présence d’une chanson en anglais. Non pas qu’elle ne colle pas à la situation, mais dans un dessin animé français, j’avais espéré une chanson en français… bien que j’admette que cela soit difficile vu la production française de ces dernières années… bref…

 

Si j’avais un reproche à faire, c’est pour un élément du scénario. Quand Sacha se retrouve bloqué, sans un sou, sur les quais – probablement contrainte à rentrer —, une bonne âme lui tend la main. Bon, c’est un peu facile et classique. Mais nous sommes dans un dessin animé.

 

 

J’ai passé un très bon moment avec ce dessin animé. Je ne peux que le recommander à tous les parents et à leur enfant, mais aussi aux grands enfants comme moi et à tous les amateurs de voyages et d’explorations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :