La vie aquatique

« La vie aquatique » ( en VO « The life aquatic with Steve Zissou ») est un film de Wes Anderson avec Bill Murray, Owen Wilson, Cate Blanchette, Angélica Huston, Willem Dafoe, Jeff Goldbum et Michael Gambon (entre autre).

 

Synopsis :

Steve Z., le chef de l’équipe océanographique « Team Zissou », sait que l’expédition qu’il conduit est sans doute la dernière, et son plus cher désir est de graver son nom dans l’Histoire. Parmi les membres de son équipe figurent Ned Plimpton, qui est peut-être – ou peut-être pas – son fils, Jane Winslett-Richardson, une journaliste enceinte dépêchée par le magazine Oceanographic Explorer, et Eleanor, sa femme, que l’on prétend être « le cerveau de la Team Zissou ».
Tandis qu’ils affrontent tous les dangers, depuis une mutinerie jusqu’à l’attaque de pirates en passant par un « requin jaguar » plus ou moins imaginaire, Zissou est bien forcé d’admettre que tout ne peut pas être planifié comme il l’aimerait…

 

 

Avis :

Un film sympa mais sans plus.

 

Les films de Wes Anderson sont toujours bien sympas et il a une patte inimitable.

Ceci dit, je n’ai pas autant accroché que pour les autres films. Pourtant, l’ambiance est sympa avec cette sorte de comédie pastiche sur l’équipe de Steve Zissou : océanographe et réalisateur de documentaire sous-marin, à peine inspiré par le Commandant Cousteau. En effet, on y retrouve avec plaisir l’humour typique d’Anderson.

 

L’esthétique de ce film tient aussi dans le détail, dans les petites choses qui donnent de la personnalité. Par exemple, personne ne s’est demandé pourquoi le personnage de Willem Dafoe est toujours en short. Même en tenue de plongée ? C’est un Allemand : c’est l’allemand en short ! Mais je crois que je suis la seule à connaitre les blagues sur les Allemands en short… Bref

 

Sinon, comme toujours, il y a un casting de fou ! Et tout le monde colle parfaitement à son rôle. C’est quand même bien rare de voir ça : les acteurs sont à fond et on sent qu’ils s’éclatent. Wes Anderson sait très bien manier son casting.

 

Bref, je ne sais pas quoi dire de plus. J’ai passé un bon moment (c’est toujours un plaisir de visionner une belle réalisation) et j’ai beaucoup ri, surtout dans cette scène mémorable où Bill Murray démonte des pirates à lui tout seul alors qu’il est en peigneur et slip de bain (slip de bain horrible au passage).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :