Le dico féérique T.03

« Le dico féérique T.03 : Le règne végétal » est un ouvrage dirigé par André-François Ruaud.

 

Présentation :

Q’est-ce exactement qu’une mandragore ? Une dryade ? Connaissez-vous le langage secret des sorcières ? Savez-vous quelle minuscule populations se niche dans les mousses ? De quel bois était fait le Cheval de Troie ? Savez-vous quels sont les trois bois utilisés pour la construction des balais de sorcières ? Quel rapport il y a-t-il entre l’érable et des mains coupées ? Si vous ne savez pas répondre à ces questions, nous vous recommandons la lecture de cette petite encyclopédie des plantes surnaturelles et magiques du folklore et de la mythologie mondiale. Il serait imprudent de la part des amateurs de féerie et de fantasy de s’aventurer en direction des vertes contrées de l’Autre Monde sans ce guide, qui vous détaille les particularités et les habitudes de ses nombreux habitants de type plus ou moins végétal. D’agtas (les esprits des arbres aux Philippines) à Yggdrasil (l’arbre-centre du monde), toutes les merveilles et toutes les terreurs des plantes et de la nature. Avec des illustrations originales de Michelle Bigot, Laurent Coupet, Frédéric Grivaud, Amandine Labarre, Patrick Larme et Morgan Thomas, ainsi que de nombreuses gravures anciennes. Plus cinq contes d’Andersen, Grimm, Lafcadio Hearn et Ovide, et des articles de Xavier Mauméjean et de Thomas Burnett Swann.

 

 

Avis :

Pas de surprise dans ce tome 3 qui reste dans la lignée du premier.

(Je passe du 1 au 3, car le 2 était emprunté à la Bibliothèque).

 

C’est sans trop d’illusions que j’entamais ce troisième opus du Dico Féérique. Après ma grosse déception du tome 1, je savais à quoi m’attendre. Le livre présente les mêmes défauts : bibliographie faible, bien qu’intéressante ; pas d’index des « créatures » et donc impossibilité de l’utiliser pour d’éventuels travaux de recherches ; des contes et récits, certes intéressants, mais qui gênent un peu la lecture.

Une fois encore nous sommes en face d’un ouvrage qui a un peu le cul entre deux chaises : ni un dictionnaire scientifique ni un dictionnaire littéraire. Dans certaines entrées, il n’y a pas de référence sur la symbolique de la plante, seulement des courts contes ou récits. C’est un peu gênant.

 

Pourtant, nous avions affaire à une idée que je trouvais super : un dictionnaire basé sur l’univers végétal. Plantes réelles ou fictives, arbres mythologiques, parfois quelques créatures : l’idée était excellente !

Mais hélas, il y a ce problème de construction qui ne permet pas de répondre à nos attentes de lecture.

De plus, j’ai été très étonnée de remarquer que certaines plantes n’étaient pas présentes. En effet, il n’y a pas d’entrée pour « Pomme ». La pomme d’Eden, la pomme de Discorde, les pommes d’Idunn, les pommes d’Or…

 

Bon malgré l’ensemble des défauts, le contenu a été intéressant pour moi, car je n’y connais pas grand-chose en plantes ou arbres légendaires et fantastiques.

 

Comme je savais à quoi m’attendre, je n’ai pas eu une aussi grosse déception que sur le tome 1. Mais je dois bien admettre, tout de même, une certaine contrariété, car l’idée de ce tome 3 du Dictionnaire Féérique était vraiment excellente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :