Demain, y a…la pluie

Ce mois d’août ne s’est pas vraiment déroulé comme je l’espérais (et quelque peu annoncé dans mon Demain y a… du mois de juillet). En effet, j’ai trouvé (enfin, mon agence d’intérim) un petit contrat à l’usine. Il devait durer tout le mois, mais heureusement – ou malheureusement, car c’est un peu moins de sous au final – mais je n’ai bossé que trois semaines, faute au temps et donc à la baisse d’activité à l’usine.

Bref…

 

Cet inattendu (appelé le vendredi pour un début lundi) m’a beaucoup bouffé de temps, m’a beaucoup fatigué et bien pas mal entamé moralement.

Donc autant dire que j’ai peu lu pendant ces trois semaines et j’ai aussi peu écrit.

 

Mais maintenant que je suis enfin libre d’organiser mon temps (et que je n’ai plus à me lever à 4 h 30 du matin), j’ai repris la plume (ou le clavier).

Les toutes nouvelles Éditions de l’Instant lancent un AT sur la Sword and Sorcery. J’ai donc quelques idées qui avancent bien puisque mon texte, à ce jour, compte 28 300 signes. J’avoue que je suis assez contente de ce que j’ai fait. Après, ce sera assez bon (et bien de la Sword and Sorcery), ça, c’est une autre histoire.

Ceci dit, j’apprécie l’héroïne que j’ai créée pour cette nouvelle et je me verrais bien la mettre en scène dans d’autres nouvelles. En effet, la revue Les Mondes de Brouillard propose un AT sur les Hommes-Bêtes et je pense que l’univers créé pour mon texte de Sword and Sorcery pourrait correspondre. De plus, j’ai déjà quelques idées. À voir si je parvins à faire quelques choses.

 

Côté publication, je ne sais plus trop ce que j’ai déjà dit ou pas, donc je vais peut-être me répéter :

— Folies, avec ma nouvelle Moreau, est dispo en papier et numérique chez les Éditions du 38.

— Histoires de… Loups-Garous est sorti en papier chez Lune Écarlate Éditions ;  la version numérique ne devrait pas tarder à montrer le bout de sa truffe.

 

J’en profite, pour signaler la sortie d’une nouvelle Fantasy signé la frangine Salyna Cushing-Price : La Légende de Dugong, chez  Flammèche Éditions. Au passage, j’en profite pour vous rappeler que la nouvelle Chimères – fantastico-historique- est toujours dispo en numérique chez eux ( à tout petit prix).

 

J’espère que j’aurai plus de choses à vous dire le moins prochain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :