François 1er ou pourquoi j’ai piscine…

Aujourd’hui, j’ai reçu un gros livre sur François 1er. L’arrivée de ce nouveau pensionnaire dans ma bibliothèque m’a donné des envies d’essayer de me replonger dans deux univers de deux futurs projets qui naitront un jour peut-être (mais pas demain, y a piscine), dont principalement un projet nommé « Les chimères Médicis » (oui, je sais je suis juste hyper nul en titre !)(et qui sera une histoire fantastico-vampiro-historique) et dont certains d’entre vous ont peut-être déjà abordé en lisant « Chimères ».

 

J’ai donc sorti l’ensemble des livres qui me seront nécessaires pour construire le background de l’univers et de certains personnages.

À l’origine, je pensais juste mettre la photo sur ma page auteure sur FB avec quelques remarques. Mais je me suis vite rendu compte que les « quelques remarques » allaient être un pavé. Donc, j’ai tout reporté ici. Et puis parfois, un petit article égocentrique, ça ne faisait de mal à personne… (ou pas…)

 

Voilà la fameuse pile.

Ca fait peur hein ?

Bon, soyons honnêtes, je ne cumule pas autant de documentation sur tous mes projets (et c’est peut-être mal ! Oui, vous pouvez pointer le doigt de la honte sur moi !). Mais ici, je jouerai avec l’Histoire et des personnages historiques. Donc à défaut de coller à la réalité historique, je souhaite savoir, dans la mesure du possible, ce que je vais défigurer.

 

Comme vous pouvez le remarquer, il y a beaucoup de biographies. Rien qu’avec ce constat, il y a beaucoup de choses à dire.

Cette pile n’est pas une pile « complète ». En effet, connaitre la vie de personnages historiques, c’est bien, mais il faut des livres historiques tout court pour pouvoir appréhender l’Histoire correctement. J’aurai presque envie de dire qu’un manuel d’histoire universitaire et quelques essais plus précis seront nécessaires. Hélas, je n’ai pas de livre de ce genre, d’où mon amour pour les saintes bibliothèques !

 

Cela se voit peut-être, mais il y a plusieurs biographies pour un même personnage historique. Pourquoi ? Vous n’êtes pas sans savoir que l’Histoire et les historiens ont des positions parfois très différentes vis-à-vis de leur sujet d’étude. À titre d’exemple (et il s’y prête bien), deux historiens, Max Gallo et Frank Ferrand se sont récemment « affrontés » dans des livres pour savoir si François 1er était un grand roi ou un roi largement surestimé. Outre une volonté d’en savoir toujours plus, en tant qu’auteure, je trouve très intéressant, voire même essentiel, de lire des œuvres qui s’opposent pour avoir une vision plus large du personnage historique et ainsi de donner plus de profondeur à son récit.

 

Dans cette documentation, il y a des choses plus importantes que d’autres. Outre qu’il manque sur ma photo des livres sur le contexte historique, certaines bios ne sont que secondaires.

Comme je l’ai dit plus haut, cette pile va me servir pour deux projets qui possèdent un point commun : ils se dérouleront sous les règnes de Louis XIII et Richelieu (parce que je suis fan de Richelieu).

C’est là que je passe en mode « égocentrique » où je parle des projets à venir (mais pas demain, y a piscine) pour comprendre les recherches et la documentation à rassembler.

 

« Macha » sera une petite série de cape et d’épée, donc sans rien de fantastique. Comme je souhaite faire évoluer mes personnages dans des intrigues politiques et d’état, en plus d’histoires personnelles, j’ai besoin de savoir ce qui se passe à cette époque. Vous n’êtes pas sans savoir que Richelieu n’aimait pas l’Espagne (et donc Anne d’Autriche), que Louis XIII a beaucoup été en conflit avec sa mère Marie de Médicis et que Gaston d’Orléans a beaucoup comploté contre son frère le Roi. Rien qu’avec ça, c’est tout un programme de recherche, en sachant que je reste dans une période temporelle restreinte.

Donc obligatoire : bio de Louis XIII, de Richelieu, de Marie de Médicis et de Gaston d’Orléans ; relations entre Louis, Richelieu et Marie ; contexte politique de l’époque ; Paris à cette époque ; les mousquetaires (oui, je ne pouvais pas passer à côté) ; armes de l’époque…

Une sacrée somme de travail… Et j’avoue, je n’ai pas commencé à bosser… alors que j’ai déjà écrit 3 épisodes de Macha… Oui ! Vous pouvez braquer le doigt de la honte sur moi ! Mais j’avais 20 ans et j’ai beaucoup évolué sur la conception de l’écriture depuis ! (je suis pardonnée ?)

 

Pour « Les Chimères Médicis », les choses se corsent… Pour la simple et bonne raison que si l’action a lieu au temps de Louis XIII et Richelieu, comme dit plus haut, certains personnages et faits vont faire référence à des périodes antérieures. Il me faut donc explorer l’histoire de la famille Médicis (je pense que vous aviez compris que cette grande famille italienne allait être importante) depuis ses débuts à sa « fin » et j’entends par « fin » Marie de Médicis. Et rien qu’avec cela, il y a du boulot. L’ensemble restera superficiel d’une certaine manière, mais ce sera une partie du background de l’univers.

Ensuite, j’ai besoin de nombreuses infos sur François 1er et Léonardo Da Vinci (qui n’est pas sans lien avec les Médicis). Là encore, du background, mais du background hyper important pour un personnage en particulier.

Après, je dois connaitre une grande partie des biographies des personnages allant de Catherine de Médicis (et un peu de Nostradamus pour le plaisir) à Marie de Médicis en passant par Henri IV et bien sûr Richelieu et Louis XIII.

Sous oublier des recherches sur le contexte politique de l’époque, surtout du contexte, car je vais aussi faire de l’uchronie dans ce projet (fantastico-historico-vampirique et uchronique, oui, je n’ai peur de rien !)

 

Les deux projets ont de la documentation en commun. Donc si je bosse sur un projet, je bosse éventuellement sur l’autre. Mais vous l’aurez constaté, il y a beaucoup de travail à fournir.

 

Si vous êtes arrivé là, vous vous posez peut-être une question : pourquoi je raconte tout ça ?

Parce que je suis égocentrique et que parler de soi, ça fait parfois du bien !

Non pas que… vous savez que je dis souvent que j’ai piscine. Et bien en voyant la pile d’ouvrage à lire pour deux projets (qui ont tout de même un énorme tronc commun), je voulais montrer pourquoi je patauge beaucoup dans mes projets : le manque de temps. Et comme je ne sais pas me concentrer sur une seule chose à la fois… Ça n’aide pas.

 

Ensuite, j’avais fait un article dans les Points Cailloux pour parler de la recherche bibliographique. J’avais aussi envie de mettre en exemple ce dont je parlais. Tout en sachant que cette pile à lire ne représente qu’une pile préparatoire et les découvertes au fil des lectures pourront faire augmenter cette pile. D’ailleurs, j’ai peu remarqué que certains sujets de recherches apparaissent lors de l’écriture : tout simplement parce qu’on n’y avait pas pensé en commençant. Exemple : écriture une histoire de chevalier et puis… mais comment on s’occupe d’un cheval lors d’un long voyage ? Oui, c’est con hein…

Cela me permet aussi d’insister sur le côté préparatoire d’une histoire.

Certes, certains domaines demandent peut-être moins de recherches (d’ailleurs, j’ai avoué en faire moins pour certaines histoires).

 

J’ai peut-être été un peu (beaucoup) brouillonne sur cet article. Je m’en excuse.

J’espère que je vous ai donné envie de découvrir mes futurs univers (mais pas demain, y a piscine) et que vous avez pris plaisir à suivre une partie de mon travail qui n’est pas l’écriture en elle-même.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ou à faire part de vos expériences de recherche pour construire vos univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :