"Le Moyen-âge, c’est misogyneuuuux"

 

Il arrive très souvent sur le net que je lise ce genre de chose : « mon univers médiéval-fantasy est misogyne (mais je fais des personnages féminins forts hein) parce que notre moyen-âge est misogyne ».

Dire que la société au Moyen-âge n’était pas misogyne, ce serait de la malhonnêteté intellectuelle et historique. Mais, entre la vision que beaucoup de gens (et surtout des jeunes ou primo-auteur.e.s)  ont via la littérature (par toujours bonne) et le cinéma ET la réalité historique, je peux vous assurer qu’il y a une marge (énorme). La preuve très simplement : les femmes chevaliers, ça n’existe pas ! Tellement que ça n’existe pas qu’il y a deux mots dire les désigner, chevalière et chevaleresse. Bref, je schématise beaucoup (trop).

Ensuite, j’avoue que ce genre de réplique sur la misogynie du Moyen-âge me dérange beaucoup. Comme on vient de le dire, les gens ont souvent une image biaisée de l’image de la femme à cette époque. Ce qui me gêne surtout, c’est que les auteur.e.s se contentent de lecture de romans ou de films pour concevoir une époque historique, dont la vision générale reste encore très négative !

Quand on prétend s’appuyer sur une certaine vérité historique (la fameuse misogynie de l’époque), on fait quelques recherches documentaires qui ne se limitent pas à Wikipédia ! Bien sûr, vous ne faites pas un roman historique, mais vous en utilisez de nombreuses bases pour votre propre univers. « Oui, moi j’écris un livre qui se passe durant la préhistoire ! J’ai lu Rahan et regardé 10 000 BC ! » Essayez d’être sérieux avec ça ! Et pourtant, sur le Moyen-âge, c’est beaucoup ce que certains font !

Je suis aussi toujours très étonnée de voir que ces gens-là, qui, rappelons-le, écrivent de la FANTASY, donc un monde complètement IMAGINAIRE, trouvent cela normal de reproduire un schéma qu’ils voient de partout, qu’ils lisent partout et encore pire, qu’ils cherchent à reproduire une certaine RÉALITÉ ! Sérieux, si c’est pour faire du Seigneur des Anneaux bis ou je ne sais quoi du même genre, faîtes de l’historique tout court ! Oups, pardon, c’est vrai que l’historique, ça demande beaucoup de travail en amont et cela vous emmerde, vous êtes auteur.e.s, pas historien.ne.s !

C’est aussi très surprenant de voir que créer un monde « égalitaire » soit plus inconcevable que de mettre des dragons ou des trolls au milieu de leurs personnages ! Un monde « égalitaire » ? Mais cela relève de la fiction ! Ah bon ? C’est pas une fiction que tu écris ? « Non, mais ce n’est pas possible » ai-je déjà lu ! Ah bon, pourquoi ? « Parce que le Moyen-âge est misogyne, blablabla ».

Oui, enfin, la société victorienne était bien plus misogyne que le Moyen-âge, mais cela n’empêche pas des hordes d’auteur.e.s (surtout des femmes) d’écrire des histoires complètement à côté de la réalité ! À l’ère victorienne, négliger la misogynie, ça ne gêne pas certain.e.s, mais au Moyen-âge, hors de question d’y déroger !

Apprenez aussi à faire la différence entre « la place de la femme au sein d’une société » et la « misogynie = haine, mépris envers les femmes (le Petit Larousse illustré 2007) ».

Oui, le Moyen-âge est misogyne, mais les femmes ne sont pas du bétail que l’on échange comme l’on échangerait des vaches, que l’on enferme comme une poule dans une cage en attendant qu’elle ponde. Elles avaient « des droits », des « devoirs », des responsabilités… De plus, la paysanne n’avait pas la même vie qu’une noble, n’avait pas les mêmes obligations.

Des ouvrages sur la place de la femme au Moyen-âge, il y en a ! Bien sûr, il y a des livres qui leur sont exclusivement dédiés, mais il ne faut pas oublier des ouvrages généraux, expliquant certains liens entre les hommes, les femmes, leur société, et surtout l’Église ! Je vous présente ici quelques titres qui pourraient vous aider. Bien évidemment, cette liste n’est pas exhaustive (d’ailleurs, certains titres commencent à dater). Je parle de ces ouvrages parce que je les ai dans ma bibliothèque ou parce que je les connais comme références (d’ailleurs, sur le Moyen-âge, Duby et Le Goff ! Si vous écrivez du médiéval, ce sont les deux références à lire, même si cela date).

  • Régine Pernoud, La femme au temps des croisades, Le Livre de Poche, 1992
  • Régine Pernoud, La femme au temps des cathédrales, Le livre de poche, 1982
  • Sophie Cassagnes-Brouquet, La vie des femmes au Moyen Âge, éditions Ouest France, 2014
  • Sophie Cassagnes-Brouquet, Les chevaleresses, Perrin, 2013
  • Pierre Bec (intro, trad et dir), L’amour au féminin : les femmes-troubadours et leurs chansons, Fédérop, 2013
  • Georges Duby, Michelle Perrot (dir), Histoire des femmes en occident, t.02, le Moyen-âge, Perrin, 2002
  • Georges Duby, Le chevalier, la femme et le prêtre : le mariage dans la France féodale, Hachette, 1981

Si vous avez d’autres titres à proposer, n’hésitez pas à les citer dans les commentaires. Je me ferais un plaisir de les ajouter à cette liste (avec votre nom en source d’information).

Bien sûr, je ne prétends pas être une spécialiste de la question. Peut-être que d’autre en parlerons mieux. Je pense que le sujet mériterait des heures et des heures de travail et de lecture, mais mon but ici est de vous inviter à vous poser des questions (comme toujours).

Donc voilà ! J’espère maintenant que vous allez un peu plus réfléchir à vos univers médiévaux-fantastique, pour, enfin, arrêter de proposer un schéma épuisé jusqu’à la moelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :