Salon du vampire 2014

Cette année, je me suis rendue au Salon du Vampire à Lyon.

Tout ce que je peux dire c’est que j’ai passé un super week-end où je me suis régalée, ma carte bleue un peu moins, mais ça, c’est une autre histoire.

 

Je m’excuse par avance, mais il n’y aura pas de photos de cet événement. Gros boulet que je suis, j’avais oublié mon appareil photo. J’ai réussi à prendre quelques clichés avec mon téléphone portable, mais je ne parviens pas à les transférer sur l’ordinateur. Désolé.

 

La première chose que l’on peut signaler, c’est l’accessibilité du site du salon. Depuis la gare de la Part-Dieu, il suffisait de prendre la ligne 3 du Tram pour se faire déposer directement devant la Maison des Italiens (qui accueillait l’événement).

 

Durant tous les week-ends, les organisateurs nous ont proposé de nombreuses conférences sur le thème des chasseurs et chasseuses de vampires, animées par de très bons modérateurs ainsi que par leurs invités. De Van Helsing à Buffy, en passant par l’hystérie et la mythologie du chasseur, les tables rondes ont ratissé le sujet en long en large et en travers. Je n’en ai loupé aucune et j’avoue être ravie : j’ai appris plein de choses. Une programmation impeccable.

 

Plusieurs animations ont été proposées aux visiteurs. Pour ma part, ma grosse préférence est allée pour les démonstrations (avec participations) de self défense encadrées par KSO. Le club nous apprenait donc à affronter les vilains vampires. Un moment très agréable auquel j’ai participé avec plaisir (certains ont déjà commencé à se moquer de moi sur FB avec l’arrivée des premières photos). De plus, le responsable présentait la manière donc les scènes de combats sont réalisées dans les films ou les séries. Un moment pédagogique bien venu.

Il y avait vampiromaton où les gens pouvaient se faire prendre en photo par des professionnels dans un décor gothique. Épée à la main, arbalète à l’épaule ou en discussion avec une tête de mort, seul ou à plusieurs, il était possible de prendre la pose selon son choix et avec les divers accessoires proposés. Bref, un encore un bon moment !

 

Deux auteurs, Mathieu Guibé et Aurelie Mendonça, sont venus nous parler de leurs métiers et de leurs méthodes de travail, avec un petit bonus pour le premier qui est également éditeur. J’avoue que ce sont des moments que j’apprécie, car il est toujours intéressant de voir comment d’autre auteur.e.s travaille, encore plus quand on est jeune ou primo-auteur.e.s.

 

Le salon, comme tous bons salons littéraires qui se respectent, avaient invité des auteur.e.s ayant écrit sur le thème du vampire et nous proposait un large choix de livres (c’est là que ma CB a souffert). Je pense que les visiteurs n’ont eu que l’embarras du choix (à condition que l’on aime les bêtes à crocs), car il y en avait pour tous les gouts.

 

Parmi les autres stands présents, l’un d’entre eux m’a vraiment « tapé » dans l’œil, c’est celui de l’artiste Wiktor Plitz avec ses coffrets (chinés puis réalisés à la main) pour chasseurs des vampires ! Je ne peux que vous renvoyer vers son site. http://www.professeur-wp.com/#!atelier/c1cq4

Par ailleurs, il est aussi le réalisateur de la photo de l’affiche.

 

Des jeux ont aussi été organisés sur les deux jours. Les lots de livres vampiriques étaient à gagner. Il y a eu des tombolas ainsi que des quizz (assez balèze d’ailleurs, mais bien fun) sur les chasseurs de vampires : un sur Buffy et un second sur Van Helsing. J’ai eu le plaisir de gagner trois livres au quizz (de la bit-lit ceci dit).

 

Enfin, le salon s’est clôturé par la projection d’un court-métrage « Road 666 ».

 

Je crois ne pas avoir oublié grand-chose.

Ah si, peut-être les petits points noirs. L’endroit était quand même un peu petit et il n’était pas toujours facile de circuler lors des fortes influences. Puis il a fait aussi bien chaud. Moi, chiante et chieuse ? Jamais

 

Ce salon fut un vraiment de plaisir, aussi bien par sa programmation que par les rencontres que j’ai pu y faire. Nouvelles têtes, connaissances FB ou bien encore quelques petites retrouvailles, ce fut un beau moment humain.

Et pour terminer, je ne peux que saluer l’équipe du Lyon Beefsteak Club qui a géré tambour battant ce salon, mais aussi pour la bonne humeur et la gentillesse dont elle a fait preuve.

 

J’espère vraiment qu’il y aura une édition 2016 et qu’elle sera tout aussi bien, si ce n’est meilleur que celle-ci !

 

EDIT 1 : Les photos du Vampiromaton sont disponibles ici : http://www.lyonbeefsteakclub.com/actualite/vampiromaton-photos/

 

Salon du vampire 2014

Salon du vampire 2014

 

EDIT 2 : ActSF propose d’écouter ou réécouter les conférences du Salon : http://www.actusf.com/spip/Salon-du-vampire-conferences.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :