Demain, y a…piscine

Avec la première chronique de Chimères (enfin ! et merci à la chroniqueuse), je me suis rendu compte que je parle beaucoup des projets que j’écris, que j’envisage, est sur les réseaux sociaux, mais assez peu ici.

Je ne sais pas si ça intéressera grand monde – je reste une petite auteure méconnue (normal) –, mais je vais essayer de faire des petits bilans mensuels sur l’avancement ou non de ces projets.

J’inaugure donc les « Demain, y a … »

 

Je vais donc ouvrir le bal avec des informations concernant « Chimères ».

« Chimères » ne restera pas une nouvelle orpheline. Tout un projet fantastico-historique-vampirique nommé temporairement « Les Chimères Médicis » devrait, un jour mon prince viendra… heu non, pardon, devrait voir le jour… un jour… En effet, l’univers que j’ai développé à la suite de la nouvelle s’étend sur plusieurs siècles historiques et je manque cruellement de connaissance. N’ayant pas le temps de m’atteler à de très longues recherches, le projet est en suspens. Je sais déjà que l’intrigue se passera sous le règne de Louis XIII (moi ? Fan des Trois Mousquetaires ?)

J’ai déjà de nombreux personnages fictifs ou historiques ; des éléments relationnels entre divers personnages… mais pas d’intrigue… C’est bête. Surtout que je ne crois pas que ce projet puisse être concrétisé en un seul tome… Ça sent la série à plein nez cette affaire-là.

 

On va maintenant passer à une mauvaise nouvelle : les Yggardiens.

Non, je n’abandonne pas ce projet ! C’est mon gros bébé. Mais hélas, il ne sera pas prêt pour le mois de juillet de cette année. Je l’avais dit il y a longtemps, mais je souhaitais présenter le premier tome à des éditeurs pour mes 27 ans pour des raisons « symbolique » (ma mère m’a eu à 27 ans). Le manque de temps, les réflexions sur déroulement de l’intrigue, les recherches pour approfondir les personnages et surtout la trouille de me lancer dans une V.03 qui n’allait peut-être pas être la bonne, m’ont effrayé… Pourtant, il n’y a pas une semaine sans que je me dise que je devrais me relancer à fond dans cette histoire.

Je prends le manuscrit avec moi cet été et je vais essayer d’avancer. Mais je ne garantis rien. Les choses font leur petit bonhomme de chemin.

 

On va donc parler des projets en cours. Et il y en a beaucoup, ce qui fait que je passe de l’un à l’autre (oui, je sais, il parait que c’est pas bien d’écrire plusieurs histoires en même temps, mais je suis une bordélique convaincue).

— Les Seigneurs des Montagnes. L’histoire est un peu en pause, c’est vrai. J’espère pouvoir m’y remettre cet été.

Cette histoire est née en voyant une gravure de Goya à l’exposition sur le Romantisme Noir au musée d’Orsay. À l’origine, ce devait être une nouvelle… puis une novella… aujourd’hui le récit fait 107 pages (avec presque 271 000 signes) et je pense être à « la fin de la première moitié ». Ça va donc faire un gros bébé, si ce n’est pas deux, ce que je n’espère pas.

 

— Le projet Steampunk qui n’a pas encore de nom. Ce projet est né de trois AT sur le steampunk auxquels j’ai participé. Au lieu de faire trois univers, j’ai fait évoluer les personnages dans un même monde, mais à des périodes différentes. L’une de ces nouvelles « La Dame aux Hiboux » va sortir en septembre dans l’anthologie « Monstre à toute vapeur ». Je vais aussi retravailler les deux autres nouvelles intitulées « Slava » et « L’œuf secret de Fabergé ». Les trois héroïnes (?) de ces trois nouvelles devraient ensuite se retrouver dans une histoire commune. Mais il va falloir l’écrire et je dois faire quelques recherches pour le faire.

Une autre nouvelle, plus fantastique que steampunk, s’est aussi greffée à ce projet. Elle permettra de faire une sorte de lien entre l’un des personnages et de « sa nature ».

Si tout se passe bien, au final, il devrait y avoir quatre nouvelles et une novella (ou un roman).

 

— La « romance à croc ». Hé oui ! Aussi surprenant que cela puisse être, je me suis lancé dans l’écriture d’une romance… à croc… donc, il va y avoir des vampires (eh oui, encore ! Entre des vampires dans les Yggardiens et les Seigneurs des Montagnes qui sont des formes de vampires, il y en a de partout ! Mais c’est ma créature de prédilection). J’ai un titre, mais je préfère ne pas le dévoiler pour le moment. Il est provisoire parce que je le trouve un peu pourri. À l’heure actuelle, j’ai 26 pages et près de 60 000 signes. Je pense que ce sera un roman, et pas une novella comme je l’espérais à la base.

Oui, j’estime très mal la taille de mes histoires.

 

Je travaille aussi avec la frangine, Salyna Cushing-Price, dans le duo The Terrible Twins, sur divers projets. Je ne vais pas m’étaler, car nous manquons toutes les deux de temps pour travailler nos récits à quatre mains. Il y en a 5 ou 6.

La seule histoire que nous avons terminé « Eelyonn et Robin des Bois », une parodie/pastiche du plus célèbre des archers, a été envoyée à plusieurs éditeurs. Mais on n’y croit pas trop vu que l’histoire ne vole pas très haut. Mais nous attendons.

 

Je ne vous parlerais même pas de tous les « projets » qui dorment dans les coins de ma tête. Il y en aurait pour des heures !

 

Je crois que j’ai tout dit…

Sinon, je vous rappelle que « Les contes de l’ombre » est toujours disponible en numérique et en papier chez Lune Ecarlate Édition ;

que « Chimères » est disponible uniquement en numérique chez Flammèche éditions ;

que « Monstre à toute vapeur » sortira en fin d’année.

 

N’hésitez pas me suivre sur les réseaux sociaux : Xian Moriarty – auteure, mais pas demain y a piscine sur FB ;  @XianMoriarty sur Twitter.

Et n’oubliez pas les Terrible Twins : The Terrible Twins sur FB ; @ZeTerribleTwins sur Twitter.

 

Pour conclure, je voulais vraiment vous remercier. Merci de me suivre, de m’encourager, de me donner vos avis, d’échanger sur divers sujets.

À bientôt pour un prochain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :