Brendan et le secret de Kells

Sortie au début du mois de février, « Brendan et le secret de Kells » est un film d’animation de Tomm Moore.

 

Synopsis :

« C’est dans l’Irlande du IXème siècle, dans l’abbaye fortifiée de Kells, que vit Brendan, un jeune moine de douze ans. Avec les autres frères, Brendan aide à la construction d’une enceinte pour protéger l’abbaye des assauts réguliers des vikings.
Sa rencontre avec frère Aidan, célèbre maitre enlumineur et « gardien » d’un Livre d’enluminure fantastique mais inachevé, va l’entraîner dans de fantastiques aventures. Aidan va initier Brendan à l’art de l’enluminure pour lequel le jeune garon révélera un talent prodigieux.
Pour finir le Livre et défiant ses propres peurs, Brendan sortira de l’abbaye pour la première fois et entrera dans la forêt enchantée où de dangereuses créatures mythiques se cachent et l’attendent. C’est là qu’il va rencontrer Aisling, une jeune enfant loup qui l’aidera tout au long de son chemin.
Brendan réussira-t-il sa misson malgré les hordes de vikings qui se rapprochent ? Pourra-t-il prouver que l’art est la meilleure fortification contre les barbares ? »

 

 

Avis :

Superbe dessin animé ! Un vrai petit moment de plaisir !
Un scénario, certes simple, mais plaisant, qui nous entraîne dans une Irlande fantastique peu connue en France. L’histoire se base sur des choses réelles, comme le fameux Livre de Kells, le plus magnifique exemple de l’enluminure irlandais du Moyen-Age.
On n’a rien à redire sur l’animation : elle est fluide, souple, malgré les formes rectangulaires et géométriques des personnages. Les décors sont extraordinaires : des entrelacs, des triskèles sont présents partout, sur les arbres…. les décors sont en fait des sortes d’enluminures !
Les personnages sont extrêmement attachants :

  • Brendan, le petit frère qui aimerait bien voir le monde hors de l’enceinte, mais qui n’ose pas, de peur de contrarier son oncle, Cellack, l’abbé de Kells. Il est aussi fasciné par le travail des enlumineurs.
  • Frère Aidan, le frère enlumineur, bienveillant et éternel adolescent. Il s’oppose à Cellach au sujet de la muraille. Selon lui, elle ne les sauvera pas des Vikings.
  • Pangur Ban, la petite chatte aux yeux vairons, de frère Aidan.
  • Aisling, la petite sauvageonne vivant dans la forêt autour de Kells. Orpheline, enfant-loup, elle devint l’amie de Brendan lorsque celui-ci se perd dans SA forêt.
  • Cellach, abbé de Kells et oncle de Brendan. On le prend au début pour un homme froid, qui ne pense qu’à sa muraille. Mais on se rend vite compte qu’il pense faire bien, et que c’est quelqu’un de bien.
  • Les moines de Kells : un noir, un Asiatique, un italien, un russe…

Pour ce qui est des méchants, il y a les Vikings. Ils sont la métaphore de l’ignorance et du manque de culture. Seuls l’or et les trésors les motivent. Personnellement, je les trouve assez drôles : de grands rectangles noirs avec des cornes, une grosse épée et les yeux rouges (qui font super peur !). Mais il y a aussi le Crom Cruach : démon celte vivant dans une caverne au fin fond de la forêt.

Ce film, au-delà de faire passer les idées type pour les enfants (courage, amitié…) est un vrai plaidoyer pour les livres, les arts et la culture ! Seules ces choses-là pourront « illuminer les ténèbres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :